La STQ sonde sa clientèle pour s’améliorer

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
La STQ sonde sa clientèle pour s’améliorer
La Société des traversiers du Québec compte utiliser les résultats du sondage en cours pour améliorer l'expérience client, précise son porte-parole, Alexandre Lavoie.

La Société des traversiers du Québec (STQ) mandate la firme Segma recherche pour mener un sondage auprès de la clientèle de ses 13 traverses et dessertes maritimes, dont celles de Matane-Baie-Comeau-Godbout et Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine.

« Ce qu’on cherche à savoir, c’est pour mieux connaître notre clientèle et son degré de satisfaction », explique Alexandre Lavoie, le porte-parole de la STQ. Le sondage, dit-il, fait partie du plan stratégique de l’organisme et ses résultats permettront d’améliorer l’expérience client.

Le lancement de cette cueillette d’information survient quelques jours à peine après que le premier ministre du Québec, François Legault, ait demandé à la vérificatrice générale d’enquêter sur l’attribution du contrat et la construction du F.-A.-Gauthier par la firme italienne Fincantieri.

D’ailleurs, au sujet de ce qui est devenu la saga du F.-A.-Gauthier et les déboires engendrés à la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout depuis la mi-décembre, M. Lavoie affirme que la STQ « comprend que tout ça a marqué les consciences collectives », mais que le sondage devait se tenir tout de même. « On a 12 autres traverses et dessertes maritimes. On ne peut pas arrêter de travailler », précise-t-il en faisant référence à l’amélioration des services.

Échantillonnage et questionnaire

Segma recherche vise un échantillonnage de 6 200 répondants au Québec, dont 3 700 parmi la clientèle même de la STQ et 2 500 auprès de la population en général, mais principalement concentrée dans les territoires de ses traverses et dessertes maritimes.

Trois cents clients de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout et autant de la traverse Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine ont été ou seront rejoints par courriel ou par un carton d’information traitant du sondage et menant au site Internet de la société qui leur seront remis en mains propres par des employés.

Dans le cas du volet du sondage auprès des Québécois en général, il sera effectué par téléphone. Il est également possible d’y participer par l’entremise du site Internet de la STQ.

Les questions concernent notamment la fréquence de l’utilisation d’une liaison maritime, le mode de transport et le motif du déplacement. Elles portent aussi sur l’horaire, les services utilisés à bord des traversiers ou qui pourraient être ajoutés et sur le degré de satisfaction de l’expérience en général. En toute fin de sondage, les répondants sont invités à exprimer leurs commentaires.

M. Lavoie rappelle que quatre cartes Visa au montant de 250 $ seront tirées parmi tous les répondants.

La collecte d’informations devrait se terminer au plus tard à la fin du mois d’octobre ou encore dès l’atteinte de l’échantillonnage ciblé.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des