Claude Dubois a toujours soif d’exister

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
Claude Dubois a toujours soif d’exister
Même à l’âge de 72 ans, Claude Dubois demeure à son meilleur sur scène. Un lieu qu’il habite pleinement et qui lui procure une réelle joie de vivre. Photo Centre des arts

De passage sur la Côte-Nord, Claude Dubois offrira deux représentations de son spectacle En liberté dans lequel il interprète plusieurs de ces succès. Un rendez-vous musical toute en convivialité qui s’annonce riche en nostalgie. Son arrêt à Baie-Comeau se fera au Centre des arts ce samedi 5 octobre.

Le spectacle qu’il s’apprête à présenter dans la région est en tournée depuis 2017 et a fait l’objet de nombreuses supplémentaires. Jusqu’à maintenant, il a été vu par plus de 126 000 spectateurs, ce qui représente un bel exploit.

« La réception est très bonne. Les gens en ressortent heureux. C’est ce qui me chavire. Quand je regarde les gens et je les vois bouger, ça me touche droit au cœur », affirme ce grand monument de la chanson québécoise.

Après plus de 60 ans de carrière, force est de constater que Claude Dubois compte sur un public qui lui est fidèle et qui ne cesse également de se renouveler. « Je ne suis pas carriériste. Je n’ai pas fait ce métier pour être connu », insiste-t-il. « Je l’ai fait pour m’exprimer. Au fil de mon parcours, j’ai croisé des artistes de toutes disciplines. Ça été mon école. C’est une prise de conscience et aussi un souvenir. Des gens de tous âges se déplacent pour me voir en salle. »

Une facture engagée

Il faut dire que cet artiste dispose d’un répertoire assez impressionnant constitué de chansons intemporelles. « J’appose des mots sur ce que l’on vit. C’est une description qui donne un environnement positif. Certaines chansons sont des incontournables. Il y a un concept. Je ne chante pas seulement une chanson parce qu’elle a eu du succès. Je ne parle pas uniquement d’écologie. Je m’organise pour que le tout soit cohérent », précise-t-il, avec une très grande fierté dans la voix.

Sans pour autant se considérer comme un artiste engagé, Claude Dubois se refuse à être moralisateur. « Tout réside dans l’approche. Je ne me prends pas au sérieux. Plusieurs pubs reprennent aujourd’hui les lignes de mes chansons. C’est une très grande source de fierté. Je décris ce que je vois et j’essaie d’en faire de quoi de positif », renchérit-il. « Mes chansons évoquent bien des souvenirs. On dirait qu’elles ont été écrites hier. Ce n’est pas en soi une bonne nouvelle pour la planète. »

Une chose est certaine, il est visiblement heureux à l’idée de revenir sur la Côte-Nord, une région dans laquelle il n’a pas mis les pieds depuis un bon moment. « Ça me fait plaisir de le faire. Ce sera de très belles retrouvailles. J’entends profiter de ces moments. Je revois mon Québec. C’est-à-dire, dans quel état il est. Je me sens béni de pouvoir aller dans de tels lieux. Ce spectacle est en soi un hymne à la liberté », conclut Claude Dubois.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des