Le Drakkar ne fait pas le poids face aux Eagles

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar ne fait pas le poids face aux Eagles
Les Eagles du Cap-Breton ont frappé avec la vitesse de l'éclair avec trois buts en première période pour filer vers ce gain facile de 7-2 sur le Drakkar. Photo Denis Thibault

Victime d’un troisième revers consécutif, le Drakkar n’a pas vraiment fait le poids, vendredi soir, face aux Eagles du Cap-Breton qui l’ont facilement emporté 7-2 devant 1 469 amateurs réunis au centre Henry-Leonard.

Lessivés 9-2 à leur match précédent à Rimouski, les visiteurs de la Nouvelle-Écosse n’entendaient pas à rire et ont vite affiché leurs couleurs dès les premiers instants de la rencontre.

Les membres de l’équipage n’ont pas eu trop le temps de réagir face à des adversaires dominants, qui ont vite donné le ton au match avec une poussée de trois buts dès la période initiale.

Bénéficiant des largesses défensives des locaux et de leur gardien de but Dakota Lund-Cornish (victime de trois buts sur sept lancers), les Eagles ont frappé tôt et n’ont jamais vraiment été menacés par la suite.

Un gros trio

Le trio formé par les vétérans Shawn Boudrias, Egor Sokolov ainsi que leur joueur de centre Ryan Francis a sonné la charge et en a fait voir de toutes les couleurs aux Baie-Comois.

Boudrias a complété son tour du chapeau en plus d’ajouter deux passes. Sokolov a inscrit un doublé. Première étoile du match, Francis a marqué un but en plus de fournir quatre mentions d’aide.

« Leur premier trio a vraiment été très bon et il a fait la différence sur la patinoire », a vite constaté l’entraîneur-chef Jon Goyens après la rencontre.

Le pilote a plus apprécié l’énergie de ses joueurs en début de partie, mais a reconnu que la situation s’est vite compliquée. « Ils ont marqué un but chanceux, mais on s’entend que le premier et le troisième n’auraient pas dû se produire et cela a fait très mal face à une équipe expérimentée. »

Offensivement, rien n’a été facile dans le camp du Drakkar qui a réussi ses deux seuls buts, ceux de Charles-Antoine Giguère et Julien Létourneau, en avantage numérique. La troupe locale n’a pas marqué à forces égales à ses trois dernières sorties.

En vitesse

En plus d’être privé des services du vétéran de 20 ans Thomas Éthier (suspendu), le Drakkar n’a pu miser sur la présence du défenseur Xavier Bouchard blessé. Le cas du numéro 20 est évalué au jour le jour…Les vikings du navire tenteront à nouveau de se reprendre, samedi après-midi, lors de la visite des Mooseheads d’Halifax, qui ont baissé pavillon 4-1, vendredi soir, face aux Saguenéens de Chicoutimi.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des