Enquête sur la santé : les gens de Baie-Comeau répondent présents

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Enquête sur la santé : les gens de Baie-Comeau répondent présents
Installé sur le stationnement du Jardin des glaciers à Baie-Comeau, le centre d’examen mobile de Statistique Canada aura accueilli 440 personnes entre la fin septembre et le 6 novembre dans le cadre de l’Enquête canadienne sur les mesures de santé.

Chez Statistique Canada, on jubile. L’Enquête canadienne sur les mesures de santé qui est en cours à Baie-Comeau depuis le 10 septembre connaît un fort engouement dans la population. Le taux de participation est particulièrement élevé.

« On s’attend que Baie-Comeau ait l’un des meilleurs taux de réponse des deux dernières années », précise Arden Kayzak, gestionnaire des communications au centre des données sur la santé de la population chez Statistique Canada, en rappelant que l’enquête nationale est réalisée par cycle de deux ans.

Elle doit permettre d’obtenir un aperçu de la santé de la population canadienne. Les informations colligées à Baie-Comeau, ville choisie au hasard, pourraient permettre de développer de nouveaux programmes de santé, explique M. Kayzak.

La collecte se poursuivra jusqu’au 6 novembre. Au total, 546 des 670 ménages sélectionnés au hasard ont accepté de recevoir la visite d’un représentant à la maison afin de remplir un questionnaire exhaustif sur leurs habitudes de vie et leur santé. Cela correspond à un taux de réponse de 81 %, qualifié « de très très bon » par le porte-parole.

« On est très proche du maximum. Pour la même enquête dans d’autres villes à travers le Canada, le taux peut être d’environ 75 %, mais aussi entre 60 et 65 % selon la ville », souligne celui qui ajoute que la participation est généralement plus élevée dans les petites communautés.

Deuxième volet

L’enquête nationale est assortie d’un deuxième volet, soit des tests à passer dans un centre d’examen mobile aménagé dans trois immenses remorques stationnées au Jardin des glaciers dans le quartier Saint-Georges.

Depuis la fin septembre, des professionnels de la santé y accueillent les gens afin de prendre diverses mesures physiques, comme la taille et le poids ainsi que la circonférence du cou et de la taille. Évaluation de la tension artérielle, la condition physique, la vision et la santé musculo-squelettique sont aussi au programme.

Au total, 440 participants ont accepté de passer à la deuxième étape. À la fin de la semaine dernière, c’était fait pour 141 personnes et des rendez-vous étaient planifiés jusqu’au 6 novembre pour les autres.

Fait à noter, le centre accueille les gens de 6 h à 21 h 30. Une prime de 100 $ est remise aux personnes qui s’y déplacent.

Un bilan bienvenu

« Quand j’ai vu qu’il y avait plein de tests de santé et qu’on allait recevoir les résultats, je me suis dit que, comme je n’ai pas de médecin de famille, ça allait me faire un bon bilan de santé », explique Julie Bouliane, une participante.

Sa famille a été choisie au hasard pour répondre à un questionnaire à la maison et, toujours au hasard, elle-même a été sélectionnée pour passer à la deuxième étape. En quittant le centre d’examen mobile, Mme Bouliane a reçu une partie de ses résultats, notamment ceux des tests physiques et visuels, et leur interprétation. Par contre, ses résultats des tests sanguins et d’urine lui seront fournis plus tard.

Dans la semaine qui a suivi, elle a dû porter un podomètre et ensuite le retourner chez Statistique Canada à Ottawa. Même chose pour un deuxième test d’urine à passer.

« Je suis contente de l’avoir fait (sa participation à l’enquête), car ça m’a donné des informations », affirme-t-elle.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des