Claire Tremblay vend les vêtements de son amoureux décédé pour La Vallée

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Claire Tremblay vend les vêtements de son amoureux décédé pour La Vallée
Avec la vente des vêtements du disparu, Claire Tremblay veut redonner un peu de ce que La Vallée des Roseaux a fait pour son amoureux décédé il y a un an.

En novembre 2018, Claire Tremblay a perdu le grand amour de sa vie, Daniel Asselin. Un an plus tard, elle s’apprête à compléter la vente de ses vêtements et ses chaussures de qualité pour ensuite en verser les fruits à La Vallée des Roseaux, où il a séjourné à trois reprises pendant son combat contre un cancer du poumon.

« C’est le temps de faire quelque chose. Daniel est parti le 23 novembre 2018. J’ai fait une grosse partie de vente (au printemps dernier), mais là, il faut que j’avance. À toutes les fois que je déplaçais des vêtements, je disais Daniel, tu comprends ce que je suis en train de faire et tu serais fière de ta grande noire, parce qu’il m’appelait tout le temps sa grande noire », explique Mme Tremblay, qui a elle-même reçu un diagnostic de cancer du poumon en juillet et a été opéré en septembre.

« Moi, les souvenirs de Daniel, ils sont dans mon cœur, dans ma tête, dans les photos. Daniel n’est plus dans un vêtement. Il est partout où on est, mais il n’est plus nécessairement dans un vêtement et je veux en faire profiter les autres, surtout La Vallée. »

Un garage et boutique

La citoyenne de Baie-Comeau convie donc les gens chez elle au 1576, rue du Mélèze, samedi et dimanche, 2 et 3 novembre, de 9 h à 16 h, afin de magasiner dans son garage. Une centaine de pièces suspendues sur des cintres, des vêtements de grandes marques pour la plupart, et une quinzaine de paires de chaussures n’attendent que leurs nouveaux propriétaires. « Ma maison, c’est une boutique. Je n’ai que du beau à vendre », souligne-t-elle.

Les personnes intéressées doivent cependant savoir que le disparu mesurait 6 pieds et 3 pouces, portait du large et chaussait des pointures de 11 à 13 selon les modèles.

Si tout trouve preneurs, l’activité-bénéfice pourrait rapporter autour de 2 000 $ et même plus. Jeudi, la dame avait déjà réalisé pour 350 $ de ventes à la suite d’une publication partagée en début de semaine sur Facebook pour annoncer l’événement.

D’un souvenir à un don

Claire Tremblay espère accueillir beaucoup de monde en fin de semaine. Elle lance notamment l’invitation aux gens qui ont connu et apprécié le disparu et qui souhaitent conserver un souvenir de lui tout en soutenant financièrement la cause de La Vallée des Roseaux. D’autant plus, dit-elle, qu’avec le temps des fêtes qui approche, c’est le bon temps pour profiter de belles occasions pour s’habiller.

En mai, lors de l’activité Vins & fromages au profit de la maison de soins palliatifs, la veuve a remis une somme de 2 000 $. Effectuée un peu plus tôt, la vente des vêtements de moto et de motoneige de son Daniel avait rapporté 1 000 $ et elle avait doublé la somme. « Je ne suis pas riche et ce que je veux, c’est redonner », note celle qui avait alors prévenu les participants qu’un deuxième volet à la vente de vêtements se déroulerait plus tard.

Ce soir-là à l’hôtel Le Manoir, un convive touché par son geste avait quant à lui doubler la somme de 2 000 $, ce qui a permis à La Vallée des Roseaux de finalement recevoir un don de 4 000 $.

Mme Tremblay a à cœur la cause du cancer et il faut dire que la maladie la frappe particulièrement. Oui, il y a son conjoint et elle-même, mais il y a aussi son père qui se bat actuellement contre un troisième cancer, sa mère qui est passée par là il y a six ans et son beau-père qui en est décédé.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des