L’accès à certains plans d’eau s’améliore

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
L’accès à certains plans d’eau s’améliore
On aperçoit Jonathan Dupont (à droite), propriétaire des Aménagements nordiques, Yann Bonnafous (à gauche) et Carl Lafrenière lors de la réalisation de travaux de construction d’un escalier menant à la rivière Amédée à Baie-Comeau dans le cadre du projet Baie-Comeau, un monde halieutique.

Des travaux d’aménagement sont en cours depuis quelques semaines pour faciliter l’accès à certains plans d’eau du territoire municipal dans le cadre du projet Baie-Comeau, un monde halieutique.

Financé à la hauteur de 100 000 $ par le Fonds Aluminerie de Baie-Comeau pour les collectivités durables et retenu par la démarche Ma Ville Ma Voix, ce projet de l’Association des chasseurs et pêcheurs Manic-Outardes (ACPMO) vise à améliorer l’accessibilité et la qualité de la pêche dans cinq lacs et une rivière.

La semaine dernière, une équipe de l’entreprise Les Aménagements nordiques a vaqué à la construction d’un escalier avec marches de granite dans une descente menant à la rivière Amédée, à partir du sentier de gravier longeant le cours d’eau le long de la rue de Bretagne. Au printemps 2020, un quai sera ajouté à l’extrémité de cet escalier. Un deuxième quai est également prévu pour ce plan d’eau.

Au lac Bernard, situé le long de la route 389, Les Aménagements nordiques ont également réalisé « un escalier rustique qui mènera à des petits accès formés d’îlots de pierre pour y pêcher plus facilement », explique Dominick Cuerrier, porte-parole de l’ACPMO.

D’autres travaux sont en cours au lac Éthier, situé le long du chemin de la Toulnustouc, où la mise à l’eau est modifiée.

Au lac Leven dans le quartier Saint-Georges, un accès vient également d’être aménagé en prévision de l’ajout d’un quai.

Il faudra attendre au printemps ou à l’été 2020 pour la réalisation des travaux prévus au lac Provencher, du côté du quartier La Chasse, notamment une passerelle de bois à fixer.

Le lac aux Canards, situé dans le parc d’aventures d’Attitude nordique, est également ciblé. Dans les deux cas, l’objectif est le même : favoriser la pêche en facilitant l’accès aux plans d’eau.

Le poisson

Il faut préciser que le projet Baie-Comeau, un monde halieutique comprend un deuxième volet concernant l’ensemencement et l’aménagement faunique. Il sera déployé lors de la prochaine saison de pêche le printemps prochain.

Il est notamment question de pêches scientifiques à réaliser pour améliorer l’expérience de pêche. « L’association cherche à promouvoir la pêche, mais ne veut pas non plus que le lac se fasse vider proprement dit », illustre M. Cuerrier. Selon lui, l’organisme pourrait proposer des mesures particulières pour éviter justement cela.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des