Sigouin ferme la porte au Drakkar

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Sigouin ferme la porte au Drakkar
Étoile incontestée de la rencontre avec 44 arrêts, le gardien de but Thomas Sigouin a volé le capitaine Gabriel Fortier et ses coéquipiers, dimanche, et a permis au Phoenix de Sherbrooke de se sauver avec une victoire de 3-0 sur la glace du centre Henry-Leonard. Photo Mario Dechamplain

Le Drakkar s’est buté à un gardien de but en pleine possession de ses moyens, dimanche après-midi, quand il a été blanchi 3-0 par le Phoenix de Sherbrooke devant 1 775 amateurs présents dans les gradins du centre Henry-Leonard.

Le vétéran Thomas Sigouin a décidé de voler la vedette devant l’une des meilleures foules de la saison et a donné tout un spectacle avec ses 44 arrêts face aux membres de l’équipage.

Sigouin, qui avait blanchi les Baie-Comois en début de campagne, est revenu à la charge et s’est dressé comme un mur face à des adversaires qui, malgré le revers, ont livré une excellente performance à domicile.

Les détenteurs du premier au classement général doivent une fière chandelle à leur homme masqué brillant face aux vikings du navire, qui ont dominé l’ensemble du match face à l’équipe de tête dans le circuit Courteau.

Tirant de l’arrière 1-0, les locaux pensaient avoir créé l’égalité au deuxième tiers, mais le but a été refusé à la suite d’un contact avec le gardien sherbrookois.

Une bourde

Les visiteurs ont ensuite profité d’une bourde du cerbère Dakota Lund-Cornish, qui a oublié d’immobiliser la rondelle près de son filet, pour doubler leur avance en toute fin d’engagement.

Malgré l’écart de 2-0, les patineurs du Drakkar n’ont pas ralenti la cadence pour autant et ont poursuivi dans la même foulée sans toutefois parvenir à casser la glace.

« Peut-être décevant pour le résultat final au tableau, mais pour le reste, il est difficile d’en demander plus. Les joueurs ont été impliqués et ont travaillé jusqu’à la toute fin. Leur gardien a été bon, mais les gars n’ont jamais arrêté », a commenté le pilote Jon Goyens.

Impliqués dans un troisième match en quatre jours à la maison, les Vikings du navire ont récolté trois points sur une possibilité de six tout en poursuivant leur progression de match en match.

« Depuis le 23 octobre dernier, l’équipe est sur une bonne séquence parce que l’attitude et le caractère des joueurs se font sentir et cela nous permet de compétitionner à chaque partie. »

Blessés

Victime de malaises au haut du corps, le gardien Lucas Fitzpatrick a cédé sa place après la première période. De son côté, l’attaquant Brandon Frattaroli, blessé à une cheville, a aussi quitté durant l’engagement initial.

Victime d’une charge sévère de l’attaquant Thomas Caron lors du match de samedi contre Québec, le vétéran de 20 ans, Charles-Antoine Giguère a été victime d’une commotion cérébrale en plus de subir de sévères coupures au front.

Fait à noter, le geste de Caron n’a pas été sanctionné par la ligue et le numéro 26 des Remparts était de la partie de dimanche à Chicoutimi. « Si Thomas Éthier a été suspendu deux parties, plus tôt cette saison et que lui (Caron) s’en tire, c’est vraiment gênant », a pesté Goyens lorsque mis au courant de la situation.

En vitesse

Benjamin Tardif avec deux et Patrick Guay ont touché la cible pour les vainqueurs…Les joueurs du Drakkar reprennent rapidement la route et se dirigent vers les Maritimes pour une autre série de trois parties en quatre jours. Ils joueront leur prochain match, mercredi matin (à 9 h, heure du Québec), face aux Islanders de Charlottetown.

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des