Le Drakkar gâche son retour à la maison

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar gâche son retour à la maison
Sur la séquence, Nathan Légaré porte la marque à 2-0 pour le Drakkar, qui a toutefois vu les choses s'écrouler en troisième période. Photo Mario Dechamplain

Victime d’indiscipline, le Drakkar a gâché son retour à la maison, vendredi soir, quand il a baissé pavillon 4-2 devant les Huskies de Rouyn-Noranda et seulement 1 408 amateurs présents au centre Henry-Leonard.

Après une absence de deux semaines à Baie-Comeau, les joueurs locaux ont vraiment échappé un match qu’ils ont contrôlé pendant plus de 40 minutes de jeu.

En avance 2-1 après deux périodes complètes, les membres de l’équipage, qui ont dominé 37-22 au chapitre des tirs au but, ont vu les visiteurs répliquer avec trois filets sans riposte au dernier tiers pour se sauver avec les deux points au classement.

Très discrets pendant les 40 premières minutes de jeu, les Huskies ont été patients et opportunistes pour renverser la vapeur face à des adversaires indisciplinés dans la dernière portion du match.

Désavantage numérique

Après avoir écoulé avec succès deux désavantages numériques de deux hommes, le Drakkar a écopé d’une autre mauvaise punition en territoire ennemi pour permettre aux patineurs de l’Abitibi de sonner la charge.

Le vétéran Alex Beaucage a orchestré la remontée des siens avec le but égalisateur lors d’une autre attaque à cinq avant de voir William Rouleau porter la marque à 3-2, 25 secondes plus tard.

Secoués par les événements, les vikings du navire ont ensuite bénéficié d’une supériorité numérique de quatre minutes sans toutefois être en mesure de revenir dans la partie.

« Les Huskies nous ont forcés à jouer de l’extérieur durant ce jeu de puissance et les joueurs ont été incapables de bien s’installer », a lancé le pilote Jon Goyens en donnant crédit aux visiteurs.

L’entraîneur-chef redoutait quelque peu ce retour à la maison. « Avant même qu’ils ne marquent leur premier but en fin de deuxième période, il y a eu beaucoup de jeux, qui ne représentent pas l’identité de notre équipe. Nous avons écopé de trois punitions pour bâton élevé, une autre pour trop de joueurs sur la glace et une punition pour rudesse à 200 pieds de notre filet. Cela a fini pour coûter cher », a résumé le dirigeant.

Vincent Marleau a scellé l’issue du match avec le quatrième but des vainqueurs marqué dans un filet désert. Mathieu Gagnon a complété le pointage face au gardien Dakota Lund-Cornish.

Le capitaine Gabriel Fortier et Nathan Légaré ont inscrit les deux premiers buts du match dans le camp du Drakkar, qui tentera de rebondir, samedi après-midi, lors de la visite des Olympiques de Gatineau.

En vitesse

Ce ne sont pas des malaises au dos qui ont tenu à l’écart de l’alignement le gardien de but numéro un du Drakkar, Lucas Fitzpatrick…Le pilote Jon Goyens a confirmé lors du point de presse qu’un manquement au code d’éthique des joueurs explique le retrait de son cerbère sans toutefois élaborer sur les raisons ni la durée de l’absence du gardien de 19 ans…La partie de samedi sera le traditionnel match des toutous au centre Henry-Leonard.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des