Les couleurs nord-côtières dans L’osti d’jeu des régions

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Les couleurs nord-côtières dans L’osti d’jeu des régions
La Boulathèque, le bar 760, les ourlets (remblais) et Rambo font partie des réalités de la Côte-Nord dans l’extension L’osti d’jeu des régions.

L’osti d’jeu, vous connaissez? Probablement puisque cette création toute québécoise a été vendue à 250 000 exemplaires en sept ans. Mais saviez-vous qu’une nouvelle extension vient d’apparaître sous le vocable L’osti d’jeu des régions et que la Côte-Nord y a sa place?

Sur le marché depuis le 19 novembre, l’extension au célèbre jeu, connu pour célébrer « avec humour et autodérision la culture de notre belle province », se décline en plus de 400 nouvelles cartes sur lesquelles il est question d’expressions, d’endroits marquants, de petits secrets et de personnages emblématiques de chacune des 17 régions du Québec et de l’Acadie.

Par l’entremise des réseaux sociaux, 1 600 joueurs de L’osti d’jeu d’un peu partout ont rempli un questionnaire. Finalement, 29 000 réponses ont été triées. « C’est vraiment par un appel à tous qu’on a fait », souligne au bout du fil le comédien Normand D’amour, copropriétaire de Randolph, l’entreprise derrière la création de L’osti d’jeu, de pubs ludiques et d’une boutique de jeux de société.

De la Boulathèque au 760

Si l’on se fie au contenu de certaines cartes de la région Côte-Nord dévoilé par Normand D’amour, les joueurs devraient enchaîner les fous rires.

« J’ai gagné… à la roue chanceuse de La Boulathèque », a suggéré une certaine Sabrina, raconte le porte-parole. Laurence, elle, a proposé « … au bar 760 avec plein de vieux cowboys poudrés et malaisants ».

Les ourlets (à la place des remblais de neige), les crevettes de Matane pêchées à Sept-Îles, Rambo vu comme le plus grand leader naturel depuis René Lévesque et un panneau d’arrêt sur le toit des bancs de neige font également partie des particularités proposées par les Nord-Côtiers.

D’autres municipalités de la Côte-Nord sont également en vedette dans L’osti d’jeu des régions, notamment Forestville.

« C’est une extension pour remercier tout le monde qui a acheté le jeu et c’est pour rendre hommage aux Québécois en mettant notre langue de l’avant », raconte le copropriétaire au sujet de la nouvelle extension.

Avec L’osti d’jeu, L’osti d’jeu 2 et les huit extensions qui se sont ajoutées ces dernières années, pas moins de 1 900 cartes à jouer sont désormais rattachées à la formule.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des