Demchenko et le Drakkar repartent en force

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Demchenko et le Drakkar repartent en force
L'attaquant européen Valentin Demchenko a salué son retour au jeu avec une paire de buts dans la victoire décisive du Drakkar. Photo courtoisie

Inspiré en attaque par le Biélorusse Valentin Demchenko, le Drakkar a entrepris son dernier voyage de l’année 2019 de façon convaincante, samedi après-midi, quand il a signé un triomphe sans équivoque de 5-1 sur les Cataractes de Shawinigan.

De retour au jeu après une absence de quelques semaines, l’attaquant européen n’a pas tardé à souligner sa présence quand il a ouvert la marque à la quatrième minute de jeu.

Réuni sur un même trio en compagnie de Julien Létourneau et Nathan Légaré, le numéro 13 a remis ça, au début du deuxième tiers, avec son deuxième filet de la partie.

Impliqués dans le premier d’une courte série de deux matchs à l’étranger, les vikings du navire n’ont pas semblé trop rouillés à la suite de ce long congé du temps des Fêtes et l’ont vite démontré devant les 3338 amateurs présents au Centre Gervais Auto.

Intensité

Intenses et efficaces avec leur échec-avant, les visiteurs ont vite donné le ton au match face à des adversaires plus passifs, qui n’ont jamais été capables de se mettre en marche.

En avance 2-0 après 20 minutes de jeu, les vainqueurs, qui ont dominé 51-27 au chapitre des tirs au but, ont porté le pointage à 4-0 après deux périodes et n’ont jamais vraiment été menacés.

Les locaux sont finalement parvenus à tromper la vigilance du gardien Lucas Fitzpatrick, en troisième période, quand le vétéran Maxim Trépanier a réussi son premier filet dans son nouvel uniforme.

Les membres de l’équipage n’ont pas tardé à répliquer. Première étoile du match avec un but et deux aides, le défenseur Christopher Merisier-Ortiz a rompu tout espoir grâce à son 6e but de la saison marqué en désavantage numérique.

Beaucoup d’énergie

« Ce qui est un peu surprenant, c’est que les joueurs avaient beaucoup d’énergie et ont su garder leurs jambes durant trois périodes. Les quatre trios ont généré beaucoup d’offensive », a vite constaté l’entraîneur-chef Jon Goyens.

Le pilote avait demandé à ses hommes de garder les choses simples et la stratégie a rapporté. « C’est une belle victoire d’équipe, car tous les joueurs ont contribué. Même les nouveaux-venus ont fait leur part et se sont bien comportés », a ajouté le dirigeant en faisant référence au Alex Falardeau, Xavier Fortin et Alexandre Parent.

En vitesse

Charles-Antoine Giguère et Raivis Ansons ont enfilé les autres buts des gagnants face au gardien Antoine Coulombe qui, malgré les cinq buts accordés, a sauvé les meubles à plusieurs reprises lors de ce barrage de 51 lancers…Le Drakkar poursuit son périple vers Sherbrooke et rendra visite à l’équipe de tête dans la LHJMQ, dimanche après-midi, sur la glace du Palais des Sports Léopold-Drolet.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des