D’ici au retour du Saaremaa I, le CTMA Vacancier s’amène jusqu’au 20 janvier

Par Charlotte Paquet 11:17 AM - 06 janvier 2020
Temps de lecture :

Le CTMA Vacancier est de nouveau en service à la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout. En janvier 2019, il avait assuré le relais du F.-A.-Gauthier. Cette fois-ci, il fait de même pour le Saaremaa I.

Les années se suivent et se ressemblent à la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout. Tout comme il l’avait fait en janvier 2019, le CTMA Vacancier, un navire de la Coopérative de transport maritime et aérien des Îles-de-la-Madeleine, s’amène à nouveau pour assurer la liaison entre les deux rives.

Normalement affecté à des croisières, le navire est en service depuis le 6 janvier. Il prend le relais du Saaremaa I jusqu’au 20 janvier, le temps que le traversier de relève de la Société des traversiers du Québec (STQ) subisse certains travaux concernant la protection contre les incendies.

Selon sa fiche technique, le CTMA Vacancier peut accueillir jusqu’à 360 passagers (lors de croisières), 210 automobiles et 24 semi-remorques. Il a été construit en 1973.

Porte-parole de la STQ, Audrey Cloutier confirme que le Saaremaa I sera fin prêt à reprendre la mer entre Matane et la Côte-Nord à compter du 21 janvier. Oui, il y a bien d’autres travaux nécessaires pour respecter les normes de Transports Canada, mais ils seront réalisés plus tard.

« Pour assurer la desserte en continu, on va faire les travaux prioritaires », explique Mme Cloutier.

Le F.-A.-Gauthier

Concernant le sort du F.-A.-Gauthier, à nouveau mis K.O. à la mi-décembre 2019 après qu’un problème de moteurs soit apparu lors de son transit entre Lévis et Matane, aucun détail sur l’état d’avancement des travaux ne transpire pour le moment. Il faut rappeler qu’il devait initialement reprendre le collier le 20 décembre.

Audrey Cloutier affirme que le président-directeur général de la STQ, Stéphane Lafaut, fera le point en conférence de presse dans les prochaines semaines. « Les experts travaillent encore. On va leur laisser le temps de travailler », laisse-t-elle tomber.

On se souviendra que le traversier construit en Italie au chantier maritime Fincantieri, mis en service en juillet 2015, a effectué sa toute dernière traversée entre Matane et la Côte-Nord le 16 décembre 2018.

À ce moment-là, deux journées d’arrêt technique avaient été planifiées afin d’effectuer des travaux pour réparer l’évent d’un réservoir et un système hydraulique. Cependant, des tests ont alors révélé des problèmes de vibration aux propulseurs azimutaux du navire et non liés aux travaux.

Même si au départ la STQ était confiante de pouvoir mettre rapidement le doigt sur le bobo afin d’apporter les correctifs nécessaires, ça ne s’est vraiment pas passé comme elle le souhaitait.
En janvier 2019, le F.-A.-Gauthier quittait le quai de Matane en direction du chantier maritime Davie à Lévis afin de trouver les causes de ces vibrations et effectuer les travaux pour assurer le retour du navire à son port d’attache le plus rapidement possible.

De retour à Matane

Après 11 mois, le traversier reprenait la mer vers Matane le 13 décembre, en vue d’un retour en service le 20 décembre. Même si le transit d’une dizaine d’heures s’est déroulé sans problème, un voyant lumineux indiquant un problème aux moteurs électriques s’est allumé.

Le navire est aujourd’hui immobilisé à quai et des experts de General Electric Europe, le fabricant des moteurs, ont été dépêchés à Matane pour tenter de découvrir l’origine de ce nouveau problème avec les spécialistes de la STQ.

Le 15 décembre, le pdg Lafaut a effectué a fait le point sur la situation en spécifiant que les moteurs devraient être retirés et que les travaux se poursuivraient pendant la période des Fêtes. Il a promis une nouvelle mise à jour du dossier en janvier.

Partager cet article