Jérémy Jacques est emballé par son nouveau défi

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Jérémy Jacques est emballé par son nouveau défi
Jérémy Jacques se dit prêt à jouer un grand rôle au sein du Drakkar, qui vient de faire son acquisition.

Obtenu du Phoenix de Sherbrooke au cours des derniers jours, le défenseur Jérémy Jacques s’amène avec le Drakkar avec beaucoup d’enthousiasme et très motivé à relever son nouveau défi.

Acquis en retour d’un choix de 3e ronde et un autre de 6e ronde en 2022, l’arrière de 18 ans n’a pas été surpris par la transaction et se dit très heureux de monter à bord du navire.

« Le directeur général (du Phoenix) Jocelyn Thibault m’avait appelé pour m’aviser que des changements pouvaient survenir. Avec l’arrivée à Sherbrooke de Samuel Bolduc et Xavier Bernard, je savais que mon temps de jeu serait réduit et c’est pourquoi l’échange me convient très bien », a-t-il assuré en entrevue avec Le Manic.

Le patineur de 6 pieds, 3 pouces et 187 livres se sent d’attaque. « Jusqu’à présent, l’accueil des joueurs et des entraîneurs a été superbe. L’avenir s’annonce positif à Baie-Comeau et j’espère être en mesure d’y contribuer. »

Caractère défensif

Reconnu pour son style plus défensif, Jacques, qui amassé 3 passes en 25 matchs, reconnaît qu’il met beaucoup d’emphase sur cet aspect du jeu. « Cela a toujours été la priorité, même si je ne déteste pas m’impliquer pour soutenir l’attaque », a ajouté l’athlète originaire de Cap-Santé.

À 18 ans, le nouveau numéro 4 du Drakkar apportera une bonne dose d’expérience à une jeune brigade. « Je vais me concentrer à bien faire ce que les entraîneurs me demandent de faire. Il y a un bon groupe gars ici et l’ambiance dans le vestiaire est très positive. »

Choix de 2e tour des Wildcats de Moncton au repêchage de 2017, l’ancien membre des Cantonniers de Magog du circuit midget AAA avait préféré opter pour les collèges américains et entreprendre un chapitre dans la USHL.

« Cela n’a pas tourné comme prévu. À mon année de 16 ans, j’ai été blessé pendant la majeure partie de la saison. L’année suivante, j’y suis retourné, mais mon temps de jeu était limité avec quatre défenseurs de 20 ans dans l’alignement. »

Échangé au Phoenix de Sherbrooke, le défenseur est retourné en Estrie durant la période des Fêtes et s’est finalement entendu pour revenir au sein de la LHJMQ.

« Le parcours a été différent, mais je ne regrette pas ma décision. J’ai l’opportunité d’évoluer au sein de deux bonnes équipes et je vais en profiter au maximum. »

À la suite de son acquisition, plusieurs rumeurs ont été lancées sur les réseaux sociaux à l’effet que le nouveau membre de l’équipage avait refusé de rencontrer l’organisation baie-comoise avant la tenue du repêchage de 2017.

« Il était déjà convenu avec mon agent de l’époque (Olivier Fortier) que nous irions jouer aux États-Unis. Dans ce contexte, je n’ai parlé à aucune équipe du circuit Courteau avant la séance. Les Wildcats ont pris une chance sur moi, mais je ne leur avais pas parlé non plus », a-t-il précisé en guise de conclusion.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des