Bouthillier et les Sea Dogs stoppent le Drakkar

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Bouthillier et les Sea Dogs stoppent le Drakkar
Intraitable face aux 32 tirs en sa direction, le gardien de but Zachary Bouthillier a fermé la porte au Drakkar, dimanche, pour permettre à son équipe de l'emporter 3-0. Photo courtoisie

Le Drakkar a vu sa séquence victorieuse prendre fin à quatre matchs, dimanche après-midi, face aux Sea Dogs qui l’ont emporté par le pointage de 3-0 sur la glace du TD Station.

Victimes de leur première défaite de la nouvelle année, les membres de l’équipage ont nettement manqué d’énergie à l’occasion de cette troisième partie en moins de 48 heures.

En plus de composer avec la fatigue, les protégés de Jon Goyens ont fait face à un gardien de but intraitable devant son filet. Auteur de 32 arrêts, le vétéran Zachary Bouthillier n’a rien voulu savoir.

La première étoile du match a fermé la porte dès les premiers instants de la partie et a su inspirer ses coéquipiers, qui n’ont pas tardé à prendre les devants dans la rencontre.

Première période

Les vainqueurs, qui n’avaient pas joué la veille, ont inscrit leurs trois buts dès la période initiale face au gardien de but Lucas Fitzpatrick. Dawson Stairs a ouvert la marque avec le but qui s’est avéré celui de la victoire.

Josh Lawrence et Brady Burns ont ensuite enchaîné et ont touché la cible, dans l’intervalle de 17 secondes, pour gonfler la marque à 3-0 face à des rivaux qui ne s’en sont jamais remis.

Malgré le recul, les Baie-Comois ont bien tenté la remontée dans les dernières 40 minutes de jeu, mais l’homme masqué de l’autre côté a continué de fermer la porte et n’a rien voulu savoir.

Mauvais départ

« C’est sûr que nous ne sommes pas contents de notre première période. Nous avons accordé trois buts sur quelques jeux nonos, qui ont fait mal », a vite commenté l’entraîneur-chef Jon Goyens.

Le pilote a aussi reconnu que son club n’a jamais été vraiment en mesure de se mettre en marche. « Ce sont des longs voyages avec beaucoup de fatigue et, dans ce temps-là, tu dois te concentrer à garder les choses simples. C’est encore de l’apprentissage pour tout le monde ».

Malgré la défaite, Goyens fait une évaluation positive de ce périple au Nouveau-Brunswick qui s’est soldé par deux victoires en trois sorties. « Avec notre rendement offert depuis le début de l’année, nous sommes satisfaits du bilan, qui va donner beaucoup de confiance à nos joueurs avant de revenir à la maison », a conclu le dirigeant.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des