Le Drakkar rentre au port pour deux parties

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar rentre au port pour deux parties
Détenteurs d’un bilan de 4-1 depuis le début de la nouvelle année, Jon Goyens et ses hommes travaillent en mode préparation pour les séries éliminatoires après avoir vu le club compiler un bilan très positif de 17-9-2 à ses 28 dernières parties. Photo Mario Dechamplain

De retour à la maison après un périple fructueux dans les Maritimes, le Drakkar retrouvera ses partisans, en fin de semaine, à l’occasion d’un programme double à domicile.

Détenteurs d’un bilan positif de 4-1 depuis le début de la nouvelle année, les membres de l’équipage accueilleront les Cataractes de Shawinigan, samedi, avant de recevoir la visite des Saguenéens de Chicoutimi dimanche.

Actifs dans la province du Nouveau-Brunswick au cours des derniers jours, les joueurs locaux ont vu leur série gagnante prendre fin à quatre parties, dimanche passé, quand ils ont été blanchis 3-0 par les Sea Dogs de Saint John.

Impliqués dans un troisième match en moins de 48 heures, les Baie-Comois ont manqué d’énergie en plus de faire face à un gardien de but, Zachary Boutillier, intraitable devant sa cage avec 32 arrêts, dont plusieurs importants en début de rencontre.

Façon de jouer

Malgré ce revers, les vikings du navire ont livré la marchandise lors de ce périple avec un gain de 5-1 à Bathurst avant de surprendre les Wildcats de Moncton et leur ex-capitaine Gabriel Fortier, le lendemain, avec un triomphe de 5-2.

« Cela a été belle victoire et on est très contents. Les deux points au classement, c’est un bonus. C’est surtout de la façon dont les joueurs se sont comportés qui a rendu le résultat encore plus intéressant », a commenté le pilote Jon Goyens après cette rencontre.

Misant sur la présence de plusieurs nouveaux visages au sein de son alignement, l’entraîneur-chef revient à la charge et applique le même système de jeu, qui a permis à son club de connaître du succès.

« Les nouveaux ont la chance de se faire valoir et, tout comme les autres joueurs, ils vont obtenir du temps de glace s’ils s’impliquent et travaillent sur la patinoire. C’est le même traitement pour tout le monde. »

Goyens et ses adjoints aiment bien ce qu’ils voient depuis les derniers mois. « Le début de saison n’a pas été facile, mais il y a eu un déclic, le 23 octobre à Québec, avec un gain de 5-1. Les joueurs ont commencé à y croire. Outre un match ou deux, ils ont compétitionné à chaque partie », a précisé le dirigeant en rappelant la fiche de 17-9-2 au cours des 28 derniers matchs.

L’entraîneur recrue se montre confiant pour la suite des choses. « La première moitié de saison a servi à mettre en place et bien construire les fondations. Maintenant, on travaille en mode préparation pour les séries éliminatoires », a confirmé le patron derrière le banc.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des