Place aux classiques de la chanson francophone avec Francostalgie

Photo de Éric Martin
Par Éric Martin
Place aux classiques de la chanson francophone avec Francostalgie
Plutôt dans l’ombre au cours des dernières années, Amélie Veille renoue avec la scène dans Francostalgie. Une expérience en or qui lui permet d’interpréter de grands classiques de la chanson française. Photo Groupe Entourage

Qui n’a pas déjà été séduit par des chansons du répertoire de Charles Aznavour, Joe Dassin, Véronique Samson, Lara Fabian, Diane Tell, Vanessa Paradis, Diane Dufresne et même Robert Charlebois pour ne nommer que ceux-ci? Ce sont justement à ces grands classiques de la chanson francophone qu’Amélie Veille, Maxime Landry, Michaël et Vanessa Duchel donnent vie sur scène dans Francostalgie.

Pas moins de 65 extraits de chansons figurent au menu musical de Francostalgie, qui prendra place sur la scène du Centre des arts ce vendredi 7 février.

« On ne chante que des chefs-d’œuvre sur scène. Interpréter des chansons qui ont marqué leur époque, c’est en soi tout un privilège. On se soucie véritablement de leur rendre justice. On a aussi un très beau décor avec des projections vidéo », indique l’une des interprètes de Francostalgie, Amélie Veille.

De plus, le spectacle emprunte également la forme du documentaire grâce à des narrations de Michel Drucker, qui fournit certains compléments d’information sur les chansons à l’honneur ou sur les artistes qui les ont popularisées.

« Les vedettes de ce spectacle sont avant tout les chansons, tient à préciser Amélie Veille. Quand on les interprète, on se soucie véritablement de leur rendre justice. Les gens passeront en notre compagnie une soirée inoubliable. »

Les chansons à l’honneur dans cette revue musicale ont été interprétées à leur origine par des artistes qui ont obtenu du succès autant au Québec que de l’autre côté de l’Atlantique.

« Ces grandes chansons ont marqué nos vies. Elles sont toutes liées à des souvenirs. Ces mots nous ramènent à quelque chose de plus profond. Quand on est debout et que les gens se joignent à nous pour chanter, c’est très touchant », soutient Amélie Veille en conclusion

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des