Le Drakkar rate de peu et s’incline en fusillade

Photo de Sandro Célant
Par Sandro Célant
Le Drakkar rate de peu et s’incline en fusillade
Malgré une superbe prestation de son gardien de but Lucas Fitzpatrick, le Drakkar s’est incliné 3-2, en fusillade, devant les Tigres de Victoriaville.

Le Drakkar a failli sauver l’honneur de son voyage, dimanche après-midi, mais a tout de même récolté un point au classement à la suite de sa défaite de 3-2, en tirs de barrage, devant les Tigres de Victoriaville.

Inspirés par une superbe prestation de leur gardien de but Lucas Fitzpatrick, bombardé de 48 rondelles, les vikings du navire sont passés bien d’inscrire un premier gain en trois parties dans le Centre-du-Québec.

Après une sortie modeste à Drummondville, vendredi, le cerbère de 19 ans a multiplié les arrêts spectaculaires pour donner une véritable chance à son équipe de l’emporter.

Tout comme la veille à Shawinigan, les Baie-Comois ont raté leur coup en fin de partie quand ils ont vu leurs rivaux créer l’égalité à deux partout avec moins de deux minutes à écouler en troisième période.

La prolongation n’a pas suffi. Les tirs de barrage ont été nécessaires avant de voir le Russe Egor Serdyuk inscrire le but décisif en fusillade et donner la victoire aux siens.

Plus fragile

« C’est souvent là qu’on voit un club qui joue avec confiance face à une équipe plus fragile. Nous avons bien joué en première période, mais la deuxième a été très mauvaise. Il s’est est fallu de peu en troisième », a commenté le pilote Jon Goyens.

Impliqués dans un troisième match en moins de 48 heures, les membres de l’équipage ont manqué d’énergie. « C’est dommage pour Lucas (Fitzpatrick) qui a été de loin le meilleur joueur sur la patinoire. Il a livré toute une performance », a louangé l’entraîneur-chef.

Le désavantage numérique du Drakkar a toutefois excellé en tenant le coup durant un cinq contre trois en fin de deuxième période en plus d’écouler une punition majeure de cinq minutes (à la suite de l’expulsion du capitaine Nathan Légaré) au dernier tiers.

« Cela fait partie de l’apprentissage. C’est la 18e fois cette saison que nous allons en prolongation et, dans ces cas, il s’agit d’un match d’un seul but de différence. Même si cela n’a pas tourné pour nous, c’est de l’expérience qui entre en banque. »

En vitesse

Alexander Peresunko et Brooklyn Kalmikov ont aussi trompé la vigilance de l’étoile incontestée de la rencontre… Xavier Fortin et Charles-Antoine Giguère ont riposté face au cerbère Fabio Iacobo, intraitable durant les tirs de barrage…Après la blessure du gardien auxiliaire Daniel Moody (victime d’une mononucléose), le Drakkar a perdu les services d’un autre vétéran de 19 ans, Brandon Frattaroli, victime d’une blessure, samedi, durant la fin du match face aux Cataractes de Shawinigan…Le Drakkar rentre à la maison pour une série de cinq parties et accueillera les Remparts de Québec, jeudi prochain.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des