Escales et passagers : une saison record s’annonce pour Croisières Baie-Comeau

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Escales et passagers : une saison record s’annonce pour Croisières Baie-Comeau
Après une première escale à Baie-Comeau en 2019, le Zuiderdam, un géant des mers, s'arrêtera chez nous à trois reprises en 2020. Photo courtoisie

Chez Croisières Baie-Comeau, on jubile. La saison 2020 permettra d’accueillir un nombre record de 22 escales et un peu plus de 17 000 passagers et membres d’équipage, du jamais vu également.

« On est très contents. C’est une excellente nouvelle. Il y a aussi que ça s’étire dans la saison », commente Reina Savoie-Jourdain, directrice générale intérimaire de l’organisme qui, au cours de la dernière année, s’est vu attribuer par la Ville de Baie-Comeau un mandat de gestion du tourisme.

En 2019, Croisières Baie-Comeau avait accueilli 12 escales et 7 300 passagers et membres d’équipage. Il s’agit d’un recul par rapport à 2018, une saison alors qualifiée de record avec 17 escales et 15 000 passagers et membres d’équipage.

Cette année, cinq navires d’autant de lignes de croisières s’amarreront au quai de Baie-Comeau. Comme Le Manic l’avait révélé en octobre 2019, un nouveau venu, La Belle des Océans, de CroisiEurope, s’amènera à 12 occasions entre le 19 juin et le 29 septembre.

Ses quelque 200 passagers et membres d’équipage proviendront principalement de la France. Même s’il s’agit d’un nombre somme toute peu élevé comparativement à d’autres navires, Mme Savoie-Jourdain mentionne que « c’est l’équivalent de trois autobus de touristes qui nous arriveraient aux neuf jours », tout en rappelant que La Belle des Océans mouillera dans le port de Baie-Comeau aux neuf jours environ.

La venue des croisiéristes français en plein été est une excellente nouvelle pour l’industrie des croisières à Baie-Comeau. Après avoir développé le marché allemand au cours des deux dernières années, la directrice générale a bon espoir que La Belle des Océans permettra de faire la même chose avec le marché français.

Faut-il rappeler que depuis le premier passage d’un bateau de croisière en 2007, avec le Black Watch, les croisiéristes proviennent principalement des États-Unis et du Royaume-Uni.

Les autres navires
De la compagnie Pearl Seas Cruises, le Pearl Mist, un habitué chez nous, ouvrira le bal de la saison des croisières le 30 mai. Il reviendra trois fois en septembre et octobre.

Le Zuiderdam, un navire de la flotte de la Holland America Lines dont l’escale inaugurale à Baie-Comeau remonte à 2019, sera de retour avec ses quelque 2 600 passagers et membres d’équipage. Il fera escale à trois reprises au cours de l’automne.

Enfin, de la Phœnix Reisen, l’Artania sera de passage à une occasion en septembre et le Zaandam, un nouveau venu qui s’arrêtera deux fois chez nous en octobre, complétera le calendrier des escales.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des