Budget 2020 : le coût des matières résiduelles baisse encore à Godbout

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Budget 2020 : le coût des matières résiduelles baisse encore à Godbout
Le maire de Godbout, Jean-Yves Bouffard, est fier de voir diminuer une fois de plus la facture pour la collecte des matières résiduelles dans les prévisions budgétaires 2020 adoptées le 21 février.

Les élus de Godbout ont adopté leurs prévisions budgétaires 2020 sur le tard le 21 février. Bonne nouvelle, elles n’amènent aucune mauvaise surprise pour les contribuables, bien au contraire.

En effet, le budget réservé aux matières résiduelles passera de 44 260 $ en 2019 à 30 660 $ en 2020, ce qui aura un impact direct à la baisse sur les comptes de taxes.

« On n’a pas le droit de faire de l’argent sur les matières résiduelles et à Godbout, on est un des villages qui récupèrent le plus », explique le maire Jean-Yves Bouffard, qui indique que le principe de récupération est entré dans les mentalités.

Les contribuables du village paieront donc 130 $ pour la collecte de leurs matières résiduelles cette année, comparativement à 190 $ l’an dernier et à 290 $ en 2018.

Du côté des zones de villégiature, le coût pour les matières résiduelles diminuera de 90 $ à 60 $. En 2018, il était de 145 $. Enfin, pour les propriétés dont la valeur est inférieure à 5 000 $, comme les camps de chasse, la facture diminuera de 40 $ à 30 $. Elle se chiffrait à 90 $ il y a deux ans.

D’un ton badin, M. Bouffard affirme dire à ses citoyens : « C’est vos poubelles qui baissent, ce n’est pas vos taxes. »

Taxe foncière et dépenses

Le taux de la taxe foncière générale demeure à 1,99 $ par tranche de 100 $ d’évaluation dans le budget 2020. Il se situe à 1 $ par 100 $ d’évaluation pour le secteur commercial et pour les propriétés évaluées à 5 000 $ et moins. Les revenus provenant des taxes diminueront de 3,21 %.

Godbout prévoit dépenser 741 644 $, une baisse de 4,76 %. Par contre, les coûts reliés à la sécurité publique (police, incendie et sécurité civile) augmentent de 16,30 % pour se fixer à 74 200 $. Le maire Bouffard explique l’écart par la nouvelle entente paraphée avec la Ville de Baie-Comeau pour la protection incendie.

Camping

Divers projets sont sur la table à dessin de la municipalité en 2020, dont l’aménagement d’un nouveau camping de 10 emplacements, soit 7 avec les services d’eau, d’égout et d’électricité et 3 sans service. Une deuxième phase de développement est prévue ultérieurement.

Le camping sera aménagé au bout de la rue Pascal-Comeau, le long de la rivière Godbout. Dès la fonte des neiges, des travaux de nettoyage du terrain seront réalisés afin de mettre rapidement en place les infrastructures nécessaires. « Le 1er juin, il faut que ce soit ouvert », martèle M. Bouffard.

D’autres projets concernent notamment la rampe de mise à l’eau et la pose de macadam dans certaines rues.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des