Les coûts de la Subvention salariale d’urgence du Canada pourraient atteindre 71 G$

Par Johannie Gaudreault 2:58 PM - 01 avril 2020
Temps de lecture :

Le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau. Photo : Presse canadienne

En conférence de presse ce 1er avril, le ministre des Finances du Canada, Bill Morneau, a précisé quelques détails de la Subvention salariale d’urgence du Canada, dont les coûts pourraient s’élever à 71 milliards de dollars.  

« C’est une crise sans précédent qui mérite des mesures sans précédent. C’est un programme de soutien d’urgence jamais vu au Canada qui pourrait atteindre 71 G$, mais faire diminuer les coûts de la Prestation d’urgence du Canada (2 000 $ par mois) à 24 G$ », a-t-il expliqué lors de son discours.

La subvention salariale est accessible aux entreprises de toute taille, organismes à but non lucratif (OBNL) et organismes de bienfaisance.

« La proposition du Canada est d’offrir un remboursement de 75 % du salaires des employés des organisations qui ont perdu au moins 30 % de revenus comparativement au même mois l’année dernière. Et ce, jusqu’à concurrence de 58 700 $, soit un maximum de 847 $ par semaine », a répété le ministre Morneau.

Les prestataires devront faire la demande de façon mensuelle et « les fonds seront disponibles d’ici six semaines », tel qu’indiqué par Bill Morneau.

Celui-ci s’est adressé directement aux entrepreneurs : « Vous devez tout faire pour payer le 25 % restant de revenus des travailleurs afin que les Canadiens puissent reprendre le boulot. Préparez-vous à réembaucher les gens. Vous pourrez présenter une demande en ligne sur le portail qui sera lancé bientôt sur le site du gouvernement du Canada ».

Sanctions sévères

Le ministre des Finances a réitéré les propos du chef du pays, Justin Trudeau, en mentionnant qu’il y aura des « conséquences graves pour toute personne qui tentera de déjouer le système qui repose sur la confiance ».

Sa collègue, Mary Ng, ministre de la Petite entreprise, de la Promotion des exportations et du Commerce international, a profité de la conférence de presse pour faire connaître la situation des petites et moyennes entreprises (PME).

« Les restaurants et les cafés ont dû fermer leurs portes, les usines produisent au ralenti, les magasins doivent mettre du monde à pied. Ces PME sont au cœur de notre communauté. Ils emploient 8,3 millions de personnes au Canada et beaucoup d’entre elles ne comptent que 10 employés ou moins », a-t-elle exprimé en racontant que plusieurs organisations ont remercié le gouvernement du Canada de mettre en place une subvention pour les employés.

Des détails plus techniques sur le programme de subvention salariale sont à venir ainsi qu’un document explicatif.

Partager cet article