COVID-19 : pas d’intérêt sur les taxes impayées d’ici au 30 juin à Baie-Comeau

Par Charlotte Paquet 8:19 PM - 06 avril 2020
Temps de lecture :

Le maire Yves Montigny s’est adressé aux médias par visioconférence lundi soir.

La Ville de Baie-Comeau percevra bel et bien le prochain versement des taxes foncières prévu en mai, mais offrira un congé d’intérêt jusqu’au 30 juin aux contribuables durement touchés financièrement par la pandémie de COVID-19 qui seront incapables d’acquitter leur dû.

En séance extraordinaire tenue à huis clos lundi soir, le conseil municipal a emprunté cette voie afin de venir en aide aux citoyens qui ont perdu leur emploi. La mesure est rétroactive au 13 mars. Les personnes qui veulent s’en prévaloir devront cependant prendre entente avec la municipalité.

« On ne leur donne pas un congé de taxes, on leur donne zéro intérêt sur le versement qui va être reporté au 30 juin. Au 30 juin, l’intérêt va commencer à s’appliquer, pour l’instant », a mentionné le maire Yves Montigny, lors d’un point de presse tenu par visioconférence. Selon lui, cette décision est celle qui est retenue par la majorité des autres municipalités au Québec.

L’élu a aussi laissé entendre que selon l’évolution de la crise sanitaire, le conseil municipal pourrait à nouveau se pencher sur la question des paiements de taxes plus tard.

« La Ville de Baie-Comeau va être là pour soutenir les personnes dans le besoin. Il y a des gens qui vivent des choses difficiles. » La mesure est destinée aux particuliers, mais aussi aux commerçants. « Ça se peut qu’un petit commerce se retrouve dans le trouble », a admis M. Montigny.

Évidemment, cette décision aura un coût pour la municipalité. Ce sont des revenus d’intérêt qu’elle ne percevra pas, mais ce sont aussi de versements de taxes qui lui parviendront avec du retard. « Ça va avoir un impact sur la liquidité de la Ville de Baie-Comeau. On va surveiller notre liquidité comme organisation pour s’assurer de ne pas manquer de sous dans le roulant », a poursuivi le maire.

En réaction aux nombreuses pertes d’emploi des dernières semaines, on se souviendra que la Ville a suspendu aussi l’application de frais pour les factures impayées des clients de son réseau électrique dans le secteur Marquette, emboîtant ainsi le pas à Hydro-Québec.

 

Partager cet article