J’ai mal à mon sport!

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
J’ai mal à mon sport!
Toi le sportif, quand on retrouvera une vie « normale », sois présent au départ, ton sport local, régional, aura besoin de ton soutien pour se relever de cette crise laissée par la COVID-19.

Je dis mon sport, mais c’est le sport dans son ensemble. Pas plus l’un que l’autre. Hockey, volleyball, tennis, course à pied, cyclisme, baseball, soccer… La liste pourrait être longue. On est choyé par tout ce qu’on peut faire ou pratiquer sur la Côte-Nord. Chacune des annonces de nos gouvernements, depuis l’arrivée dans nos vies du coronavirus, apportent un chagrin de plus en moi, même si je comprends la situation.

À la mi-mars, quand la COVID-19 a laissé ses premières gouttes de sueur importantes, que la planète sportive s’est mise en mode pause, que les rendez-vous sportifs tant attendus, par moi et par tous les amateurs, ont été reportés dans le temps, même annulés, la pointe du couteau a commencé à s’insérer en moi.

Je n’ai rien contre les reprises Nordiques/Canadiens, les grands moments « vintage », mais j’aime bien mon présent, attendre ce qui vient, ce qui s’en vient, j’ai hâte de vivre le Tournoi Orange, de regarder jouer les meilleurs de l’ATP, d’être rivé devant mon téléviseur pour suivre la vraie saison de la LNH, ses séries de la Coupe Stanley. Plus encore, me dire que je serai à la ligne de départ pour ma course, mon défi de vélo, en 2020, pas en 2021.

Vendredi, quand le gouvernement du Québec a demandé l’annulation des événements sportifs et culturels jusqu’au 31 août, j’ai eu encore plus mal pour mon sport. Le couteau s’est enfoncé un peu plus profondément en moi. J’ai eu mal pour tous ceux et celles que je côtoie à travers cette passion qui m’anime, le journalisme sportif. Ceux et celles qui mettent tout leur cœur dans le succès de tournois, de rendez-vous sportifs, de ligues, d’associations. Je souffre pour eux. Cette pandémie laissera des traces pour longtemps.

Que sera notre été? Que pourrons-nous faire? Comment cela sera-t-il à l’automne, à l’hiver, à l’été 2021? Oui, on reporte, mais comment se transformera notre pratique sportive? Ça, on ne le sait pas. Le temps nous le dira certainement.

À vous tous fervents de sports, passionnés, pour qui les saines habitudes de vie sont le cœur de votre quotidien, les parents, les athlètes de tous les niveaux, quand on retrouvera une vie « normale », s’il vous plaît, répondez présents, que ce soit comme simple participant ou comme bénévole.

Participez, contribuez, rendez plus forts nos événements sportifs, nos ligues, nos activités, nos organismes. On parle d’acheter local! On pourrait aussi dire « Encourage ton sport local, régional! » Lui aussi aura besoin de ton soutien pour se relever de cette crise.

Communauté sportive nord-côtière, c’est en équipe, en guerrier, qu’on gagne des victoires, qu’on se relève. Allons triompher de la COVID-19!

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des