Baie-Comeau avance 600 000 $ à la Corporation du port

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Baie-Comeau avance 600 000 $ à la Corporation du port
Le port de Baie-Comeau.

La Ville de Baie-Comeau prête 600 000 $ à la Corporation de gestion du port de Baie-Comeau afin qu’elle dispose des liquidités nécessaires pour faire cheminer certains dossiers d’ici à la cession officielle par Transports Canada et l’obtention des 44 M$ qui viendront avec.

En séance du conseil municipal lundi soir, une résolution en ce sens a été adoptée. Puisés dans le surplus cumulé de la Ville, les fonds seront décaissés par tranche selon les besoins. Le remboursement sera effectué une fois la cession complétée, maintenant prévue pour le début de 2022.

« La Ville de Baie-Comeau est fière de répondre positif à la demande de la corporation », a souligné le maire Yves Montigny. Selon lui, le dossier de l’acquisition et du développement du port trône au sommet des projets porteurs pour la relance de l’économie dans l’après-pandémie de COVID-19.

L’élu a insisté sur le fait qu’il s’agit d’un prêt très sécuritaire qui ne présente aucun risque financier ni impact sur le compte de taxes des contribuables. « C’est une question de soutenir des projets, ça fait partie des rôles des municipalités de le faire et il y a plusieurs municipalités au Québec qui soutiennent des projets de développement économique. »

Études de faisabilité

Comme l’a expliqué Karine Otis, directrice générale de la Corporation de gestion du port de Baie-Comeau, les 600 000 $ avancés par la Ville, jumelés au soutien financier déjà obtenu et à venir d’autres bailleurs de fonds, permettra de disposer d’un fonds de roulement pour opérer d’ici à la conclusion de la cession.

Deux projets en particulier sont sur la table à dessin. L’un vise l’augmentation de la capacité d’entreposage au port et l’autre, la réhabilitation du terminal des croisières.

« C’est deux projets qui vont tomber en études de faisabilité », a précisé Mme Otis. Avec en main les résultats des études, la corporation pourra passer rapidement à l’étape d’avant-projet dès le jour où le port lui sera cédé.

Cette prise en charge devait se faire en avril 2021, mais la crise du coronavirus a changé la donne en repoussant la présentation du budget fédéral à l’automne possiblement. Budget dans lequel la corporation s’attend d’y voir inclus les crédits de 44 M$ pour la cession, qui avaient été confirmés par le ministre des Transports, Marc Garneau, à Baie-Comeau en août 2019.

« Déjà, on est en retard de six mois pour la prise en charge. C’est sûr qu’on travaille fort pour avril 2021, mais on a le vent dans la face », conclut Mme Otis.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des