L’après-COVID, le moment idéal pour passer au développement durable, croit Montigny

Par Steeve Paradis 11:03 AM - 07 mai 2020
Temps de lecture :

Baie-Comeau endosse le plan de relance économique municipal de l’UMQ et souhaite que les gouvernements lui viennent en aide pour soutenir son économie.

Pour Yves Montigny, le plan de relance économique municipal proposé par l’Union des municipalités du Québec (UMQ) représente une belle occasion de penser l’avenir en partie sur de nouvelles bases. À son avis, le développement durable en est le plus bel exemple.

« On pense que c’est le temps de faire le virage du développement durable au Québec. J’ai d’ailleurs beaucoup insisté là-dessus », a soutenu le maire de Baie-Comeau, aussi membre du comité sur le développement économique de l’UMQ.

« Durant le confinement, on a vu moins de véhicules sur la route, donc moins de pollution. On voit aussi que le télétravail, ça fonctionne. Il y a sûrement des pistes à regarder là et je suis convaincu que le développement durable, c’est vers là qu’il faut aller », ajoute-t-il en soutenant qu’à ses yeux, la jeune génération est prête pour ce virage.

Le développement durable est l’un des quatre axes retenus par l’UMQ dans son plan. Le second, la mise en chantier des projets d’infrastructures, est également vital, souligne M. Montigny.

« Les travaux d’infrastructures, il faut que ça démarre rapidement. Ici, on attend le chantier du tronçon 0-22 km de la route 389. L’argent est budgété, le projet est prêt à décoller, ça pourrait donc partir très rapidement. Même chose pour le port de Baie-Comeau », a indiqué l’édile en implorant les gouvernements d’accélérer ces projets.

Il y a aussi la vitalité des municipalités et des régions qui interpellent l’UMQ dans son plan. Et en matière de vitalité économique, Baie-Comeau ne fait pas partie des exemples, convient le maire.

Un seul permis

« Jusqu’ici en 2020, on a une seule demande de permis de construction résidentielle. On ne peut pas dire qu’on est en croissance », de constater Yves Montigny. « Ça fait au moins six ans qu’on utilise une partie du surplus cumulé pour équilibrer le budget. On doit dire non à des projets intéressants », enchaîne-t-il en affirmant que pour Baie-Comeau, « le défi, il est là ».

Le soutien aux commerces et entreprises est le dernier axe du plan de l’Union des municipalités du Québec, plan qui soutiendra les actions de l’organisation auprès des deux paliers de gouvernement.

« Le soutien, c’est majeur. Il y a sûrement des entreprises qui ne passeront pas à travers cette crise. Et si ça ferme, il faut trouver un moyen pour les redécoller », de confier le maire en donnant au passage l’exemple de restaurants avec de petites salles à manger. « Avec la distanciation, est-ce que ça vaut la peine de mettre huit personnes dans un restaurant? Il faut repenser à tout ça. Peut-être peut-on permettre à deux commerces de partager un espace pour respecter la règle des deux mètres? »

Webinaire

Afin d’accompagner ses membres dans la mise en œuvre de son plan, l’UMQ propose trois webinaires gratuits en lien avec les axes retenus. Le premier webinaire, en ligne le 12 mai, concerne l’accélération de la relance par la gestion des actifs.

Les deux autres sont COVID-19 et plan de relance : achat local, sous-traitance régionale et internationalisation (19 mai), ainsi que Relance économique : pouvoirs et outils légaux pour les municipalités (21 mai).

Pour en apprendre plus, on peut consulter la section spéciale COVID-19 sur le site web de l’UMQ.

Partager cet article