Croisières : un manque à gagner de 1,5 M$ dans la Manicouagan

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Croisières : un manque à gagner de 1,5 M$ dans la Manicouagan
La saison 2020 des croisières à Baie-Comeau est à l’eau. On aperçoit ici le Zuiderdam en 2019.

L’annulation de la saison 2020 chez Croisières Baie-Comeau représentera un manque à gagner de 1,5 M en retombées directes et indirectes dans la Manicouagan.

C’est ce que confirme l’organisme qui, sans surprise, a appris à la fin de la semaine dernière que la pandémie de COVID-19 aura finalement raison de l’ensemble des 22 escales qui étaient prévues à son calendrier cette année.

Comme le souligne la présidente de Croisières Baie-Comeau, Viviane Richard, les pertes économiques incluent les attractions touristiques de la ville et des environs qui étaient courues par les croisiéristes, mais aussi les commerçants et les entreprises de location d’autobus.

L’organisme lui-même embauche normalement une soixantaine de personnes à l’automne pour la saison des croisières, des guides pour la plupart.

« Cet été, on était aussi très fébriles, car notre premier bateau devait arriver le 31 mai et on avait des navires presque à chaque semaine jusqu’à l’automne », fait remarquer Mme Richard. Faut-il rappeler que la saison 2020 s’annonçait record autant pour ses 22 escales que les 17 000 passagers et membres d’équipage attendus.

Par contre, avant même la confirmation de l’annulation de toutes les croisières internationales, il ne restait plus que quatre escales toujours possibles cette année puisque dans le cas des autres, les compagnies de croisières avaient déjà déclaré forfait.

Prochaines saisons

Croisières Baie-Comeau s’attelle maintenant à poursuivre la préparation des prochaines saisons, en tenant compte évidemment des mesures de protection qui devront inévitablement être mises en place.

« Il faut continuer à travailler notre démarchage pour 2021, 2022 et 2022 », a souligné la présidente tout en précisant que la saison 2021 était déjà pratiquement réservée.

Au sein de l’organisme, la directrice générale par intérim, Reina Savoie-Jourdain, et la coordonnatrice au tourisme et responsable du démarchage auprès des compagnies de croisières, Andréanne Pelletier, demeurent donc en poste.

Le tourisme à Baie-Comeau relève effectivement de l’équipe de Croisières Baie-Comeau depuis l’été 2019. « Tout ce volet-là est encore en branle. Notre kiosque touristique va-t-il rouvrir? On attend les directives », a conclu Viviane Richard. La saison 2020 sera cependant très affectée par la pandémie.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des