Un groupe citoyen pour l’environnement

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Un groupe citoyen pour l’environnement
Le futur Groupe de transition citoyen émane du projet Demain, Baie-Comeau, qui a connu un beau succès en 2019. On aperçoit ici les participants à une activité de découverte et nettoyage du parc de la Falaise, tenue en septembre. Photo courtoisie

Deux Baie-Comoises dressent la table en vue de la création d’un mouvement citoyen destiné à faire émerger et cheminer des initiatives environnementales et sociales.

Emilie Schwartz et Mélanie Gaudreault travaillent au lancement d’un Groupe de transition citoyen, comme il en existe quelques dizaines ailleurs au Québec sous l’inspiration de la Fondation David Suzuki.

« C’est une volonté de citoyens qui se rallient et qui veulent rendre leurs villes durables, conviviales et viables pour le monde de demain. Avec la situation actuelle, ce ne sera pas viable des dizaines d’années », explique Emilie Schwartz, qui souhaite un monde vert en soutien à l’environnement.

Impliquée dans le projet Demain, Baie-Comeau, issu d’un groupe de cégépiens et réalisé avec des citoyens en 2019, la jeune femme considère que dans l’état actuel des choses, il est difficile d’être optimiste, mais possible d’être créatif, affirmant reprendre ainsi des propos du réalisateur du film Demain.

Une plateforme

Le futur groupe deviendra une plateforme de lancement d’idées, de projets et de soutien. Les deux instigatrices souhaitent être des bougies d’allumage en quelque sorte et s’inspirent de ce qui se fait ailleurs au Québec.

« On veut créer un genre de solidarité en ville. Il y a tellement de belles choses qu’on peut sortir de ça », indique Mélanie Gaudreault. « On veut que ça parte des citoyens pour remonter aux élus », ajoute-t-elle, en parlant aussi de partenariats à établir.

Même si la pandémie de COVID-19 bouleverse le quotidien de bien des gens, le duo a décidé de foncer. « On ne voulait pas attendre. La relance économique est là. Aussi, comme citoyens, si on a de belles idées… », poursuit Mélanie Gaudreault, en laissant entendre que des démarches pourront être faites pour les réaliser.

Rencontre virtuelle

Pandémie oblige, une première rencontre virtuelle s’est tenue par le système Zoom la semaine dernière. Plus d’une vingtaine de personnes y ont participé. Une autre rencontre est prévue la semaine prochaine. Le Groupe de transition citoyen – Baie-Comeau en construction, a aussi sa page Facebook.

Aucun échéancier n’a été fixé pour véritablement lancer cette nouvelle plateforme pour donner une voix aux citoyens. « Ce qui est important, c’est qu’on va avancer avec les citoyens qui vont vouloir s’engager, pas à pas. On ne peut pas lancer le train avant que le monde monte dans le wagon », illustre Emilie Schwartz.

Les gens qui souhaitent obtenir de l’information ou encore participer aux échanges, mais qui n’ont pas de compte Facebook, peuvent toujours communiquer avec les deux femmes par courriel à melgau@hotmail.com ou emc.schwartz@free.fr.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des