Le Centre des arts réfléchit à son offre automnale

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Le Centre des arts réfléchit à son offre automnale
La directrice générale et artistique du Centre des arts de Baie-Comeau, Marielle-Dominique, assure qu'une programmation sera proposée pour la saison d'automne.

Malgré certains assouplissements annoncés récemment par Québec, l’incertitude continue de planer pour la saison d’automne 2020 du Centre des arts de Baie-Comeau. Ce qui est certain, c’est qu’une offre de spectacles sera proposée, même si elle doit n’avoir aucune commune mesure avec une période sans coronavirus.

Directrice générale et artistique de la salle de spectacles, Marielle-Dominique Jobin reconnaît qu’il est difficile de se faire une idée réaliste des consignes qui prévaudront en septembre puisque « ça change pratiquement à tous les jours ». Elle pense pouvoir être un peu plus fixée au cours du mois d’août.

À compter du 22 juin, il sera possible de rassembler jusqu’à 50 spectateurs dans une salle de spectacle et assis à 1,5 mètre d’écart. Qu’est-ce que ce sera après la période estivale quand le Centre des arts reprendra ses activités? Difficile de le prédire, mais Mme Jobin s’attend à tout le moins à ce que le nombre de spectateurs possibles passe à 250 dans les prochaines semaines.

Cette dernière demeure optimiste. « J’ai l’impression qu’on va pouvoir quand même bien s’en sortir », dit-elle. Il faut oublier la programmation d’automne avec plus d’une trentaine de spectacles de tout genre, mais une programmation plus petite et respectueuse des normes sanitaires en vigueur sera élaborée.

À titre d’exemple, si en chansons, les possibilités semblent plus prometteuses, ça risque d’être plus que limité en théâtre. « Si c’est une pièce avec une histoire d’amour, ça ne marche plus », rappelle Mme Jobin. Du côté des spectacles d’humour qui font toujours salle comble ou presque, il faut tout oublier, car la distanciation physique entre les spectateurs serait impossible.

Rappelons que la préparation de la programmation d’automne était complétée lorsque la pandémie de COVID-19 a éclaté. Elle devait être lancée en mai. Plusieurs des rendez-vous ont heureusement ont été reportés, que ce soit en 2021 ou même en 2022.

La directrice souhaite que les salles de spectacles puissent avoir accès à des compensations leur aider à faire face aux mesures de distanciation physique. « Si on est à jauge réduite, le modèle d’affaires ne tient plus. On va être déficitaire », conclut-elle.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des