Près de 115 000 $ pour soutenir des projets agricoles dans la Manic

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Près de 115 000 $ pour soutenir des projets agricoles dans la Manic
Le ministre André Lamontagne a annoncé des subventions mardi à Baie-Comeau totalisant 115 000 $ à cinq producteurs agricoles de la Manicouagan.

Pour sa première visite comme ministre sur la Côte-Nord, André Lamontagne a dans sa besace des aides financières pour des entreprises agricoles de la région. Lors de son arrêt à Baie-Comeau mardi, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) a annoncé des aides financières totalisant 114 849 $ à cinq entreprises.

Ce soutien provient de deux programmes distincts. Dans l’initiative ministérielle Productivité végétale, Bleuets Sylma de Pointe-Lebel reçoit une subvention de 13 197 $ afin d’acquérir une faucheuse à bleuets plus performante. Quant à Production Sembec, de Pointe-aux-Outardes, elle bénéficie d’une première subvention de 25 000 $ pour moderniser et automatiser un entrepôt de pommes de terre de semences.

Dans le second programme, poétiquement nommé Territoires : relève, entrepreneuriat et entreprises de petite taille, volet 1 et 2, Production Sembec reçoit une autre aide, cette fois de 22 000 $, pour améliorer la qualité du produit fini à l’entrepôt de pommes de terre de semences.

Le vignoble Domaine Côte du Nord de Ragueneau est aussi parmi les bénéficiaires. En vertu d’une aide financière de 23 127 $, le vignoble pourra améliorer ses équipements et effectuer des travaux d’amélioration des sols.

La ferme des Champs Martin, de Pointe-Lebel, recevra pour sa part 25 000 $ afin de démarrer son projet de démarrage d’une entreprise de foin de commerce destiné à l’alimentation des chevaux.

Finalement, Pointe-aux-Pommes de Pointe-aux-Outardes bénéficie d’un support financier de l’ordre de 6 525 $ pour compléter son projet d’agrandissement d’une bleuetière sauvage biologique.

« On parle de diversification économique. S’il y a un secteur qui peut permettre cette diversification, c’est le secteur bioalimentaire », a notamment soutenu le ministre Lamontagne, soulignant au passage que mine de rien, on retrouve pas moins de 127 entreprises agricoles enregistrés au MAPAQ sur la Côte-Nord.

Le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Côte-Nord, Yves Laurencelle, a fait valoir de son côté que la région est la seule au Québec où on constate une progression du nombre de producteurs agricoles.

André Lamontagne sera à Sept-Îles mercredi et jeudi afin d’y faire d’autres annonces, cette fois dans le domaine des pêches principalement.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des