Maxi-Forme se donne les moyens de ses ambitions

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Maxi-Forme se donne les moyens de ses ambitions
Olivier Donais termine ces jours-ci les derniers préparatifs en vue du déménagement du Complexe Maxi-Forme+. Photo courtoisie

La concrétisation du projet de déménagement et d’expansion du Complexe Maxi-Forme+ sera chose faite au plus tard le 31 juillet. La pandémie et son impact sur les entrées d’argent ont donné des sueurs froides à son propriétaire, mais heureusement, le soutien financier de la Ville de Baie-Comeau a fait toute la différence entre une réalisation et un abandon.

Au début de juillet, les élus ont autorisé le versement d’une aide financière non remboursable de 40 000 $ pour que l’homme d’affaires puisse aller de l’avant avec un investissement totalisant 940 000 $. « On est vraiment, vraiment, vraiment content de ça », a insisté Olivier Donais.

La Loi sur les compétences municipales permet à la Ville d’accorder une aide d’au plus 250 000 $ par exercice financier. Parmi les entreprises qui en ont déjà bénéficié dans le passé, mentionnons la microbrasserie St-Pancrace et la distillerie Vent du Nord.

« Il manquait un 40 000 $. Sans la Ville, on n’était pas capables. On a gratté tous les fonds de tiroirs, mais il n’y avait plus rien », illustre celui qui a dû amputer des pans de son projet pour réussir à survivre à la fermeture de trois mois de ses installations. Pendant cette période d’inactivité, il n’a reçu aucune rentrée d’argent, outre celle d’abonnements qu’il doit maintenant honorer en les prolongeant.

« Les entrepreneurs ont été sur la coche. Ils ont collaboré pour faire un gym avec les moyens qu’on avait »

Direction croissance

En location depuis de nombreuses années au Centre Laflèche, le Complexe Maxi-Forme+ occupe encore pour quelques jours un local difficile d’accès pour certains, car situé au 1er étage, et trop exigu pour l’amélioration des services existants et le développement de nouveaux.

Pour éliminer ces barrières, Olivier Donais a décidé d’acquérir l’édifice du boulevard Laflèche qui abritait l’ancien Salon de quilles 2000. Sa grande superficie l’assure de ne pas manquer d’espace cette fois-ci.

« On a plein de projets de croissance avec ce bâtiment-là », lance-t-il, en faisant référence à de nouveaux cours et la création d’emplois. La kinésiologue Monique Gervais sera de retour avec ses cours de Plus Fit, mais il y aura aussi l’ostéopathe Catherine Lapointe qui y installera ses pénates.

L’homme d’affaires se réjouit que la Ville de Baie-Comeau soit derrière son projet. Il rappelle qu’une municipalité a besoin d’un centre d’entraînement pour ses citoyens qui veulent prendre leur santé en main et bénéficier des ressources disponibles pour y parvenir.

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des