Une belle découverte venue de la mer pour Bernard Jourdain

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Une belle découverte venue de la mer pour Bernard Jourdain
Robin Larouche, Line Larouche, Rébecca Claveau, Nathalie Larouche, Bernard Jourdain et Vincent Mc Nicoll ont participé au transport de la lourde pièce rejetée par la mer à Baie-Trinité. Photos courtoisie

Des citoyens ont découvert à Baie-Trinité la semaine dernière une sorte de coffre en acier rejeté par la mer et provenant vraisemblablement de l’ancienne usine d’écorçage du village. Même si au point de vue archéologique, la trouvaille n’a que peu d’intérêt, pour Bernard Jourdain, c’en est tout autre.

« C’est moi qui l’ai dans ma cour. Je le garde comme souvenir. C’est un peu de mon enfance et mon adolescence », souligne le Baie-Trinitois de 72 ans qui relie sa découverte à la période de sa jeunesse, quand la compagnie Saint-Lawrence exploitait une usine d’écorçage du bois.

« La Saint-Lawrence avait bâti un moulin pour écorcer le bois en quatre pieds de long qui était transporté au quai et chargé sur des barges pour le moulin de Trois-Rivières. », se souvient l’homme. « Je suis né en 1948 et j’ai connu le moulin », ajoute-t-il en notant que l’usine a fermé ses portes au début des années 60.

La lourde pièce d’une soixantaine de centimètres de hauteur et de largeur avait été aperçue le dimanche 2 août au large du secteur des chalets d’un camping à Baie-Trinité. Elle a cependant été déplacée sur la plage le lendemain à la faveur d’une marée très basse. Quelques personnes ont participé à l’opération.

Peu d’intérêt

Selon le consultant en archéologie François Guidon, qui a pu analyser quelques photos lui ayant été acheminées par M. Jourdain et son épouse, la découverte en question n’aurait que peu d’intérêt sur le plan patrimonial.

« Ce n’est pas une pièce nécessairement unique. Elle ne nous informe pas de particularités du site », explique l’archéologue. Comme il le dit si bien, la pièce ne fait pas partie d’archives « qui permettent de nourrir l’histoire. »

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des