Un nouveau cas de COVID-19 en Minganie

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Un nouveau cas de COVID-19 en Minganie
Le Dr Richard Fachehoun, médecin-conseil au CISSS de la Côte-Nord, lors du point de presse du 13 août.

Le nombre de cas positifs à la COVID-19 en Côte-Nord est passé de 126 à 127 le 13 août puisqu’une nouvelle personne est atteinte du virus en Minganie, portant le total de cette MRC à huit cas. 

« La personne est hospitalisée pour le moment, mais elle est dans un état stable. Une enquête épidémiologique est en cours pour déterminer la source de contamination », confirme le Dr Richard Fachehoun, médecin-conseil au CISSS de la Côte-Nord, en point de presse le 13 août.

Il est donc impossible actuellement de savoir si l’achalandage touristique est en cause. « On poursuit les investigations », assure Dr Fachehoun qui ne craint pas l’arrivée massive de visiteurs dans la région.

« C’est certain qu’on peut avoir certaines craintes parce qu’il y a des visiteurs qui arrivent. Mais, que ce soit la population locale ou les visiteurs, on doit respecter les consignes sanitaires. Si elles sont respectées par tous, il n’y aura pas de transmission », soutient le médecin-conseil.

D’ailleurs, Dr Richard Fachehoun a profité du point de presse tenu en visioconférence pour rappeler les directives à suivre puisque le virus circule toujours.

« Il faut demeurer vigilants, lance-t-il. La COVID-19 est évitable si on respecte les directives. Chaque geste est important pour protéger votre santé et celle de proches. »

Si une personne souffre d’un ou plusieurs symptômes de la COVID-19, elle doit rester à la maison et contactez le 1-877-644-4545 pour se faire dépister au plus vite. « Votre collaboration est nécessaire pour protéger les cas les plus vulnérables », ajoute Dr Fachehoun.

Quant au directeur général par intérim, Claude Lévesque, il a rappelé les consignes sanitaires reliées au plan de la rentrée scolaire. « On collabore étroitement avec le milieu scolaire pour avoir accès rapidement à des tests de dépistage pour les étudiants, entre autres », conclut-il.

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des