Intercar rétablit la liaison Baie-Comeau-Québec

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
Intercar rétablit la liaison Baie-Comeau-Québec
Intercar renouera avec une partie de la Côte-Nord au plus tard le 3 septembre grâce au rétablissement de la liaison Baie-Comeau-Québec.

Intercar rétablira la liaison Baie-Comeau-Québec à compter du 3 septembre au plus tard, après une interruption de plus de cinq mois en raison de la pandémie.

« On est bien content de ça. On a hâte de voir la réponse des gens, l’achalandage », souligne Hugo Gilbert, président et propriétaire de l’entreprise. Il s’agit de la deuxième liaison remise en service près celle de Saguenay-Québec à la mi-juillet.

Pour cette première phase de reprise, Intercar desservira certains terminus seulement, ceux des principales municipalités. L’entreprise doit annoncer lundi ceux qui seront retenus ainsi que l’horaire en vigueur.

Un service minimum sera offert, prévient M. Gilbert. Deux allers-retours quotidiens prévalaient jusqu’à la mi-mars, mais là il sera question d’un seul  et à raison de quatre jours par semaine probablement. Les jeudis, vendredis, dimanches et lundis devraient être privilégiés, puisque les trois autres journées sont normalement beaucoup moins achalandées « et de loin ».

L’est de la région

Intercar souhaite reprendre du service lentement sur la Côte-Nord pour ensuite s’ajuster au fur et à mesure. Selon l’achalandage observé entre Baie-Comeau et Québec, le transporteur analysera la possibilité de couvrir à nouveau l’est de la région. « Dès qu’on peut, on relance le reste », assure le propriétaire.

Des pourparlers se tiennent d’ailleurs entre le transporteur et les MRC de la Minganie et de Sept-Rivières pour le tronçon Havre-Saint-Pierre-Sept-Îles. « Ces deux MRC-là nous supportent depuis cinq à sept ans. D’après moi, on va être capable d’annoncer de bonnes nouvelles bientôt. »

M. Gilbert précise que la situation des liaisons sur la Côte-Nord n’est pas différente de celle du Saguenay-Lac-Saint-Jean, en ce sens que la reprise du service au Lac-Saint-Jean se fait toujours attendre.

Respect des mesures

La crise sanitaire oblige évidemment Intercar à s’adapter aux mesures imposées par la santé publique.

Le port du masque est obligatoire à l’intérieur des autocars, et ce, en tout temps. Le lavage des mains en entrant à bord est aussi nécessaire.

Aucune manipulation de billets ou d’argent n’est permise. Enfin, le nombre maximal de passagers est de 24 sur les 56 places disponibles à bord des véhicules.

Hugo Gilbert est confiant que tout se passe bien au chapitre du respect des consignes. « Les gens sont habitués », assure-t-il, en notant que tout se passe bien pour la liaison Saguenay-Québec.

 

 

Partager cet article

Laissez un commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des