Du plein air au féminin avec Les Norkôtières

Par sylvain turcotte
Du plein air au féminin avec Les Norkôtières
Les Norkôtières réunissent des passionnées de plein air. Photo courtoisie

Les Norkôtières conjuguent au féminin la passion du plein air et ce qui touche à la nature. Depuis avril, la gent féminine, adepte de kayak, paddle board, randonnée et plus encore, profite d’une communauté interactive pour se rassembler dans le cadre d’activités, mais également pour échanger entre elles.

Jessykim Bouchard est celle derrière la création de ce groupe Facebook, réservée aux filles. « Il y avait un besoin à combler dans la région. Il y a beaucoup de filles de plein air et c’était de leur donner un lieu de rassemblement pour organiser des activités ».

Les membres du groupe peuvent ainsi partager leurs connaissances, leurs spots attrayants, de prédilection, se planifier des activités entre elles. « Il y a tellement de possibilités qui touchent au plein air, à la nature. On répond aux demandes des filles, et on diversifie les activités.

Tout le monde contribue dans un effort communautaire », a indiqué celle qui terminera ebn avril 2021 ses études universitaires en biologie à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR).

Signe de l’intérêt, elles sont près de 1 100 filles sur le groupe Facebook Les Norkôtières, pour la plupart de la Côte-Nord, mais également de l’extérieur. « Je ne m’attendais pas à un aussi gros sentiment d’appartenance. C’est assez considérable ».

Elles étaient d’ailleurs une quarantaine vendredi soir, sur le lac des Rapides de Sept-Îles, sur leur planche, pour un événement SUP & Perséïdes. Évasion Côte-Nord était d’ailleurs associé à l’événement pour la location d’équipement.

En juillet, des participantes avaient pris part à un souper d’inauguration sur la plage Monaghan à Sept-Îles, avec au menu du homard, soirée en collaboration avec la microbrasserie St-Pancrace, le restaurant-bar Chez Omer et la Distillerie Vent du Nord.

Les Norkôtières comptent sur quelques partenariats, entreprises qui jouissent ainsi d’une belle visibilité.

Ambassadrices

Jessykim Bouchard n’est pas seule à mener la barque, même si tout ça est bénévole. Elle compte sur deux autres ambassadrices dans la MRC de Sept-Rivières en Anne-Marie Gauthier et Marieve Martel. Dans la Manicouagan, les porte-étendards sont deux Valérie, Gauthier et Desrochers.

« On essaie de couvrir l’ensemble de la Côte-Nord, avoir des voix, des filles qui organisent des activités dans les autres MRC », a souligné Mme Bouchard. De l’intérêt est déjà montré par la gent féminine à Fermont.

« Il faut être rigoureuse dans nos démarches et respecter la règlementation en place », a conclu Mme Bouchard.

Partager cet article

1
Laissez un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Raphaël Hovington Recent comment authors
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Raphaël Hovington
Invité
Raphaël Hovington

Le sentiment d’appartenance serait bien plus réel et profond si on orthographiait correctement le nom du groupe : Nord-Côtières! Qu’en pensez-vous? À force de vouloir tout transformer pour se donner un air « in », on finit pas oublier l’essentiel : le respect de notre belle langue française, qui, elle constitue le ciment de notre identité.