Cyclisme : des coureurs de Baie-Comeau aux championnats québécois

Par Steeve Paradis 6:00 AM - 02 septembre 2020
Temps de lecture :

Jean-Simon Lajoie, Davy Tardif, Jérôme Carré et Éric Clément sont quatre des six membres de l’équipe A & W Mon Vélo, qui participera dimanche à l’épreuve sur route des Championnats québécois de cyclisme. Les deux autres équipiers, Cédric Graham et Dave Clément, sont absents. Photo courtoisie Éric Clément

Quelques coureurs de la région seront bien sûr de la partie lors de la présentation des championnats québécois de cyclisme sur route, présentés à Baie-Comeau du 5 au 7 septembre. Six d’entre eux ont décidé de se regrouper en équipe afin de maximiser leurs chances lors de l’épreuve sur route, qui sera disputée le dimanche 6 septembre.

Éric Clément est en quelque sorte le leader cette équipe imprévue, qui participera dans la catégorie senior 3 à cette course de 98,4 kilomètres, soit huit tours du circuit aménagé dans le secteur Mingan.

« Dans une course en peloton, c’est plus facile quand on est en équipe », de faire valoir le cycliste de 33 ans. Le reste de l’équipe travaille au profit de celui qui est le mieux placé, ce qui maximise ses chances de gagner. « Ça va être une première expérience de course en équipe pour tout le monde », a-t-il ajouté.

Les autres membres de cette formation, nommée A & W Mon Vélo, sont Jérôme Carré, Dave Clément, Cédric Graham, Davy Tardif et Jean-Simon Lajoie, le plus jeune du groupe à 16 ans.

Comme la tenue des championnats a été confirmée il y a quelques semaines à peine, les six cyclistes ont eu peu de temps pour s’entraîner ensemble. La mécanique de rouler en équipe ne sera peut-être pas au point, mais il en faudra plus pour décourager le groupe.

Dans les trois épreuves

Le reste du groupe ne prendra pas part qu’à la course sur route, mais Éric Clément s’élancera pour compléter les trois courses à l’affiche, soit le contre-la-montre du samedi et le critérium du lundi.

« À pareille date l’an dernier, je voulais faire la saison 2020 de compétition au complet et j’avais débuté à m’entraîner en conséquence, mais on sait pourquoi il n’y a pas eu de saison », lance-t-il en faisant bien sûr allusion à la pandémie de COVID-19.

Le cycliste assure qu’il appréciera le support du public, famille et amis lors de ses prestations. Courir à domicile a aussi d’autres avantages, dont celui de pouvoir se reposer à la maison entre les épreuves. « Faire trois courses en trois jours sur la route, c’est un peu plus compliqué », souligne-t-il.

Beaucoup d’inscriptions

Il y aura au moins un autre coureur de Baie-Comeau qui sera de la partie à ces championnats. Il s’agit de Martin Savard.

Au moment d’écrire ces lignes lundi, les organisateurs avaient déjà récolté 192 inscriptions. « On ne pensait jamais atteindre les 200 inscriptions, mais on va sûrement y arriver », de lancer la responsable du comité organisateur, Christine Brisson, qui se disait optimiste à espérer 150 coureurs quelques jours auparavant.

Le recrutement se déroule aussi rondement en ce qui concerne les bénévoles. « Il nous manque peut-être une dizaine de personnes pour la sécurité du parcours le samedi et le dimanche, mais ça va bien. On devrait avoir le nombre de personnes qu’il nous faut », ajoute-t-elle.

Il faut toutefois dire que Mme Brisson et son équipe ont déjà vu plus gros en matière d’organisation avec les Coupes de monde de paracyclisme. « C’est plus petit qu’une Coupe du monde, notre expérience nous aide beaucoup », lance Mme Brisson en signalant qu’il y aura aussi moins de services aux spectateurs sur place (cantine, bière, etc..), en raison bien sûr des mesures sanitaires contre la propagation du coronavirus.

Partager cet article