La folie pour le dekhockey ne se dément pas

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
La folie pour le dekhockey ne se dément pas
Une deuxième surface de jeu a été nécessaire afin de faire face à la popularité grandissante du dekhockey à Baie-Comeau. Photo courtoisie

Tout comme ailleurs au Québec, la pratique du dekhockey à Baie-Comeau connaît un engouement incroyable. À un point tel qu’en début de saison, une deuxième surface de jeu a été aménagée derrière le centre Henry-Leonard, à deux pas des installations en place depuis trois ans.

« L’avantage, c’est de pouvoir tenir plus de matchs et d’avoir de plus beaux horaires. On était rendus à pleine capacité », explique Martin Thomas, copropriétaire de l’entreprise Dekhockey Côte-Nord en compagnie de Julien Camiré.

De 2017 à 2019, le nombre d’équipes a pratiquement doublé pour atteindre le cap de 55. Malgré un début de saison tardif et le contexte de pandémie, une cinquantaine de formations ont tout de même répondu présentes en 2020.

Comme chacune aligne de 10 à 12 joueurs en incluant les remplaçants, ça fait beaucoup de monde à la messe pour s’adonner à cette activité qui s’apparente au hockey sur glace, à la différence qu’elle se pratique en espadrilles et avec une balle. « Tout le monde est capable de courir, contrairement au patin », rappelle Martin Thomas.

Un partenariat

L’avènement d’une deuxième surface de jeu a été rendu possible grâce à une entente avec la Ville de Baie-Comeau pour l’utilisation de la patinoire voisine du centre de dekhockey extérieur et qui a été restaurée l’an dernier.

Dans le protocole d’entente qui lie déjà les deux parties depuis 2017 pour la location du terrain, on a tout simplement inclus la patinoire. « On a payé pour ce qui manquait », précise le copropriétaire en parlant de filets, d’une porte et bien entendu de la surface de jeu.
En retour, Dekhockey Côte-Nord s’engage à offrir des plages horaires pour la pratique libre du sport sur ses deux surfaces dès l’été 2021.
Six jours sur sept

Les joueurs de dekhockey s’en donnent à cœur joie six jours sur sept dans les classes adultes et junior, soit les 5 à 15 ans. Une forte augmentation s’observe ces dernières années chez les équipes féminines, dont le nombre a pratiquement quadruplé en trois ans. Le nombre d’équipes mixtes a également bondi.

Au Québec, le dekhockey est le sport qui a connu la plus forte progression ces dernières années, selon Martin Thomas. « À Baie-Comeau, il y a vraiment un marché pour cette activité, car on est une ville de hockey. »

Rappelons qu’avant la création du centre de dekhockey extérieur, l’activité se pratiquait depuis 2002 sur une surface de béton à l’intérieur du centre Henry-Leonard.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires