Fin de la Prestation canadienne d’urgence, place à l’assurance-emploi

Photo de Karine Dufour-Cauchon
Par Karine Dufour-Cauchon
Fin de la Prestation canadienne d’urgence, place à l’assurance-emploi

Pour tous les prestataires de la Prestation canadienne d’urgence qui sont toujours privés de revenus en raison de la crise sanitaire, il est temps de passer à l’assurance-emploi.

Ce dimanche 27 septembre, il s’agissait de la date de fin du programme de la Prestation canadienne d’urgence (PCU). Le programme avait l’objectif d’aider les citoyens privés de revenus pendant la pandémie en leur accordant une aide financière à la hauteur de 2000$ par mois.

Désormais, ceux qui sont toujours en position précaire financièrement doivent faire appel à l’assurance-emploi. Un minimum de 120 heures travaillées avant le début de la crise en mars est demandé pour l’ensemble de la province.

Le gouvernement du Canada estime que ce sont près de 40% de la «population active canadienne» qui ont bénéficié de la mesure. Toujours selon le palier fédéral, ce serait trois des quatre millions de prestataires de la PCU qui feront la transition vers l’assurance-emploi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires