L’Ouvre-boîte culturel met sa saison sur pause

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
L’Ouvre-boîte culturel met sa saison sur pause
Avec la fermeture de l’Alternative jusqu’à nouvel ordre, l’Ouvre-boîte culturel n’a guère le choix de prendre une pause pour la saison automnale. L’organisme espère reprendre ses activités en janvier, mais rien n’est moins sûr.

L’Ouvre-boîte culturel est un autre des organismes victimes collatérales de la COVID-19 et des mesures sanitaires qu’elle entraîne. L’organisation n’a pas le choix de mettre ses activités sur pause au moins jusqu’en janvier.

« Pour l’instant, la Ville (de Baie-Comeau) a décidé de ne pas rouvrir les locaux de l’Alternative. On ne peut donc pas présenter de spectacles », a indiqué la présidente de l’organisme à but non lucratif, Catherine Arsenault. « Même pour les expositions, ce n’est pas possible pour l’instant, car il n’y a rien d’indiqué dans les locaux pour le respect des consignes sanitaires », ajoute-t-elle.

Même si l’Alternative avait ouvert ses portes, il n’est pas certain que l’Ouvre-boîte se serait lancé dans cette nouvelle saison artistique. « Ça fait beaucoup de restrictions à appliquer et beaucoup de responsabilités pour nos bénévoles, qui ont un quotidien déjà assez prenant avec la pandémie », enchaîne la présidente.

La petitesse de la salle, qui peut accueillir une centaine de personnes, est bien sûr un des facteurs expliquant la mise sur pause automnale. « Avec les mesures sanitaires, on aurait pu faire rentrer 25-30 personnes gros maximum, même en mettant des gens debout », soutient Mme Arsenault.

L’organisme avait entrepris des démarches pour se relocaliser temporairement au pavillon Mance, mais les organismes déjà déménagés à cet endroit le temps de la pandémie sont légion. La chose n’était donc pas possible.

L’Ouvre-boîte culturel assure toutefois que malgré cet arrêt forcé de l’ensemble de ses activités, il n’est pas en difficulté financière. « De par notre formule, qui fonctionne avec des bénévoles à 100 %, on n’a pas de frais fixes, les locaux de l’Alternative appartenant à la Ville. On devrait pouvoir repartir sans problème quand ce sera possible », de lancer Catherine Arsenault.

Les membres actuels de l’organisme et ceux qui veulent le devenir sont conviés à l’assemblée générale annuelle de l’Ouvre-boîte, qui se tiendra le 21 octobre à compter de 18 h 30 au pavillon Mance.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires