Le curling sera (un peu) différent en 2020-2021

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Le curling sera (un peu) différent en 2020-2021
Parmi les modifications aux règles du curling en cette année de pandémie, un seul joueur sera autorisé à balayer devant les pierres, au lieu des deux habituels. Photo iStock

Le club de curling de Baie-Comeau s’aligne présentement à mettre tous les éléments en place afin d’amorcer sa saison 2020-2021, au début novembre si tout va bien. Pandémie oblige, il y a bien des mesures à respecter, comme c’est le cas dans à peu près toutes les sphères de la société.

« Notre comité COVID-19 rencontre actuellement les responsables des bâtiments de la Ville de Baie-Comeau pour reprendre les activités. Avec la fermeture en catastrophe en mars, il y a aussi plus de travail pour repartir la machine », fait remarquer le président du club, Claude Arsenault.

Selon ce dernier, les employés municipaux devaient être en mesure de relancer les compresseurs pour la glace dans les derniers jours. Une fois cette étape franchie, les bénévoles du club en ont ensuite pour une vingtaine de jours pour compléter le travail, en plaçant notamment les lignes et les cercles concentriques, appelés les maisons, qui servent de cible.

Certaines règles de ce sport pratiqué depuis plus d’un siècle sont toutefois appelées à changer cette année. Ainsi, il n’y aura qu’un seul balayeur par pierre lancée, plutôt que les deux habituels. En 2020-2021, le skip n’est pas autorisé à balayer dans la maison, ni ses pierres ni celles de l’adversaire.

Pas de prêt d’équipement

De plus, le club ne pourra pas passer d’équipement cette année. Donc, chaque joueur doit s’assurer d’avoir son propre balai, sa chaussure pour glisser et son stabilisateur pour celui ou celle qui en utilise un.

Pour l’instant, le club de Baie-Comeau peut utiliser les quatre glaces disponibles au pavillon du Lac, « mais tout dépendant des couleurs de zone fixées par le gouvernement, jaune, orange ou rouge, ça peut être appelé à changer », lance M. Arsenault.

S’il y a quatre parties en même temps au pavillon du Lac, les 32 personnes qui se trouveront alors sur la glace ne dépasseront pas le total autorisé par la santé publique, soutient le président. Dans la section bar, un maximum de 50 personnes sera permis. La salle en haut du club ne sera pas utilisé cette saison. Évidemment, lavage des mains, port du couvre-visage et respect de la distanciation de deux mètres sont en vigueur sur les lieux, sauf pour ce qui est des masques sur la glace durant les matchs.

Claude Arsenault souligne au passage que les mesures sanitaires exigées par les autorités « font en sorte que ça prend beaucoup de monde » pour les remplir. Ainsi, les pierres doivent être désinfectées après chaque rencontre, de même que les lieux communs comme les salles de bain et les vestiaires. « On regarde pour faire un seul draw (parties en même temps) par soir », lance-t-il.

Les joueurs qui s’adonneront au curling cette saison seront aussi privés de moments importants, comme les tournois. « Cette année, il n’y aura pas de tournoi où les équipes des clubs de l’extérieur seront conviés », conclut celui qui est engagé depuis de nombreuses années au curling à Baie-Comeau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires