Le Drakkar arrache la victoire en fusillade

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
Le Drakkar arrache la victoire en fusillade
Avec les modifications au calendrier de la LHJMQ, le Drakkar disputera en fin de semaine un second programme double d’affilée contre l’Océanic, cette fois à Rimouski.

Toujours sans victoire cette saison, l’Océanic de Rimouski devra patienter encore un peu avant d’en goûter une. Les hommes de Serge Beausoleil se sont inclinés par la marque de 2-1, en fusillade, face au Drakkar de Baie-Comeau, qui a su se montrer opportuniste.

Avec le Drakkar tirant de l’arrière 1-0 après 40 minutes de jeu, Julien Hébert a choisi un excellent moment pour enfiler son premier but dans l’uniforme de la formation nord-côtière dès le début de la troisième, déjouant le gardien Raphaël Audet. Hébert avait été lancé en échappée grâce à la longue remise de Jérémy Jacques.

En fusillade, c’est un but de Brandon Frattaroli qui a départagé les deux formations.

Question sûrement d’essayer de générer un peu d’offensive au sein de sa troupe, le pilote Jean-François Grégoire avait modifié ses trios, expédiant Nathaël Roy sur la deuxième ligne avec Julien Hébert et Julien Létourneau, tandis qu’Alex Arsenault prenait sa place à la gauche du trio complété par Nathan Légaré et Xavier Fortin.

Constatant que la recette ne semblait pas fonctionner, Grégoire a remis Roy avec Légaré et Fortin en troisième. Les trois comparses se sont montré un peu plus menaçants, mais pas suffisamment pour inquiéter le cerbère de l’Océanic.

Inactives depuis trois semaines, les deux formations ont mis du temps à se mettre en marche au premier vingt. Si l’Océanic a réussi à prendre 10 tirs en direction de Lucas Fitzpatrick, qui n’a pas vraiment eu à se signaler, son vis-à-vis Audet a été encore moins occupé, seulement sollicité quatre fois.

Il a fallu attendre à la 18e minute du second engagement pour voir le premier but de cette rencontre, inscrit par le défenseur Zachary Massicotte d’un puissant tir frappé, pendant qu’Antoine Rochon était au cachot. L’Océanic s’est montré plus menaçant en deuxième, des tirs de Justin Bergeron et d’Alexander Gaudio s’échouant sur le poteau à la gauche de Fitz.

À l’autre bout, Audet a de nouveau été assez tranquille. Il a servi son meilleur arrêt à Max-Antoine Melançon en sortant loin de sa cage.

Par la bande : L’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil, en était à son 600e match derrière le banc de Rimouski, où il prend place depuis la saison 2011-2012. Beausoleil est devenu le sixième pilote dans la LHJMQ à atteindre ce plateau en étant derrière le banc de la même formation…Le Drakkar sera de nouveau l’hôte de l’Océanic samedi au CHL.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires