Miss Biblio en fait trop donne une petite place à la Côte-Nord

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
<i>Miss Biblio en fait trop</i> donne une petite place à la Côte-Nord
Chantal Brodeur travaille déjà à l’écriture du tome 2 de Miss Biblio en fait trop, sorti à la fin juin. Photo courtoisie

Chantal Brodeur, une bibliothécaire professionnelle, lance un premier roman. Avec Miss Biblio en fait trop, elle amène ses lecteurs dans l’univers d’une bibliothèque à travers les péripéties de Lucie, son héroïne, et du clin d’œil qu’elle fait à la Côte-Nord, région où elle a vécu ses six premiers mois de vie.

Miss Biblio en fait trop est sorti à la fin juin. Le roman fait encore partie des nouveautés de 2020 et, à l’occasion de la récente Semaine des bibliothèques publiques du Québec, son auteure a décidé de le mousser un peu plus.

Un peu comme son héroïne, l’auteure a beaucoup travaillé ces dernières années et c’est après avoir senti le besoin de s’arrêter que la création l’a appelée.

L’origine de ce premier ouvrage, Chantal Brodeur l’explique ainsi : « J’ai eu l’idée un peu folle d’écrire un roman qui se passe dans une bibliothèque. Les bibliothèques, je les vois comme un milieu riche pour camper une intrigue. » Il faut dire que lors du lancement de son projet d’écriture, l’auteure occupait le poste de présidente de l’Association des bibliothèques publiques du Québec.

Par l’entremise de l’histoire de Lucie, cette bibliothécaire d’un village fictif de la région de Lanaudière, Chantal Brodeur aborde le thème du carriérisme au féminin. Lucie a une vie qui va vraiment vite, raconte-t-elle. Elle pratique la course à pied dans sa vie personnelle et travaille beaucoup quand, soudain, tout se met à aller mal pour elle.

« Elle frappe son mur, mais à partir de là, une belle histoire d’amour va naître », raconte l’auteure, en parlant aussi d’une histoire d’amitié et d’une intrigue politique en parallèle.

Québec Amérique, sa maison d’édition, résume ainsi son premier roman : « Avec une touche d’humour et d’autodérision tout à fait délicieuse, Chantal Brodeur met en scène une héroïne aussi imparfaite qu’attachante. Miss Biblio en fait trop, parsemé de recettes de cuisine et de chansons réconfortantes, est le premier roman de cette auteure pour qui le milieu des bibliothèques et la course à pied n’ont plus de secrets. »

Chantal Brodeur ne s’en cache pas. Avec Miss Biblio en fait trop, elle livre un véritable plaidoyer en faveur des bibliothèques et espère donner le goût des livres et de la lecture. Elle s’engage à faire parvenir une dédicace personnalisée à ceux qui se procurent son livre, en précisant que son « éditeur a imprimé de jolies cartes postales à cet effet ». Il suffit aux lecteurs de lui en faire la demande en lui fournissant leur adresse postale à chantalbrodeur.auteure@gmail.com.

La Côte-Nord

Dans ce premier tome – eh oui, un deuxième est en préparation – , l’auteure dit effleurer la Côte-Nord par l’entremise du deuxième personnage principal, un Métis qui y habite. Mais dans le prochain tome, elle promet que la région aura davantage de place.

Pourquoi la Côte-Nord? À cette question, Chantal Brodeur répond que ses parents ont habité le Lac Louise, à Manic-5, de 1968 à 1971. Elle-même y a résidé pendant ses six premiers mois. Son père travaillait sur le chantier et sa famille vivait dans une maison mobile, « une roulotte turquoise sur la dernière des quatre rues du Lac Louise », lui a confié sa mère.

Or, cette période passée là-bas a marqué ses proches. « Il y avait toujours des anecdotes dans mon enfance et ça devenait presque un lieu mythique », souligne-t-elle.

L’été dernier, l’auteure a voyagé sur la Côte-Nord et s’est évidemment rendue à Manic-5. Elle insiste sur le fait que ce périple était prévu depuis janvier et que la pandémie n’a rien à voir avec le choix de cette destination.

Tout le long de son voyage, elle a d’ailleurs pris des notes et des photos, histoire de bien documenter les intrigues du tome 2 de Miss Biblio en fait trop. À compter de cette semaine, la directrice des bibliothèques de la Ville de Repentigny est en vacances trois semaines et elle compte bien donner un blitz d’écriture. La sortie est à surveiller certainement.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires