Homme aide Manicouagan, plus pertinent que jamais

Photo de Julien-Pierre Desmeules-Paré
Par Julien-Pierre Desmeules-Paré
Homme aide Manicouagan, plus pertinent que jamais
« Lorsque les enjeux sont bien expliqués et que la démarche est valorisée, les intervenants observent une amélioration rapide dans le comportement des hommes », explique Patrick Desbiens, codirecteur et intervenant d’Homme aide Manicouagan.

« Demander de l’aide ce n’est pas un signe de faiblesse, mais un signe de courage. » Voilà le message que Patrick Desbiens, codirecteur et intervenant d’Homme aide Manicouagan, aimerait partager aux hommes qui vivent des difficultés.

En ce mois de novembre, mois consacré à la santé de l’homme, l’organisme poursuit ses démarches pour offrir de l’aide aux individus qui vivent des complications personnelles ou professionnelles. Considérant que l’organisme est normalement très occupé, il l’a été encore plus dans la dernière année avec la crise de la COVID-19.

« On a fermé une heure en tout en mars », explique M. Desbiens en parlant des premiers moments de la crise. « Les premières semaines, on s’est métamorphosé en livreur d’épicerie. Je pense qu’on a dû livrer pour 15 000 $ et 20 000 $ d’épicerie », raconte-il pour faire réaliser les défis atypiques auxquels lui et son personnel ont fait face.

Le nombre de consultations a également augmenté dans la dernière année. Les individus étant souvent dans des états de déprime, pour différentes raisons, ont désormais une pression supplémentaire causée par la pandémie.

10 ans d’existence

L’organisme, qui fête ses 10 ans d’existence, n’a sans cesse arrêté de travailler et d’intervenir dans la communauté. « À l’époque, j’ai fait une trentaine d’interventions pendant le premier mois. Le mois suivant, c’était 60 interventions, puis 90 et puis 120 », raconte l’intervenant qui précise qu’il ne s’agit pas d’une statistique nécessairement inquiétante puisqu’elle démontre que les hommes font appel aux services de l’organisme plus rapidement et évitent ainsi les graves conséquences des problèmes psychologiques à long terme.

« La cible première d’Homme aide Manicouagan, c’est celui qui dit qu’il n’a pas besoin d’aide pour s’en sortir. Presque tous les gars qui viennent dans mon bureau pensent que c’est le seul gars que je vais voir dans l’année », lance l’intervenant expliquant qu’il peut venir en aide à plus de 350 individus annuellement.

M. Desbiens demeure optimiste. « La force de ces gars-là, lorsqu’ils frappent un mur, on peut les entendre dire qu’ils sont au bout du rouleau, qu’ils ont touché le fond. Mais lorsqu’ils viennent chercher de l’aide, c’est surprenant de voir à quel point ils rebondissent vite. »

« Cinquante pour cent du temps, c’est une femme qui nous fait part de ses inquiétudes » par rapport à un homme qu’elle côtoie, confie Patrick Desbiens. Il s’agit souvent d’une mère, d’une conjointe ou d’une collègue de travail.

Hébergement

Dans les nombreux services offerts par Homme aide Manicouagan, il y a celui de l’hébergement à la Maison Oxygène. En effet, l’organisme offre la possibilité d’y résider pour les hommes vivant principalement des difficultés conjugales.

La Maison Oxygène est située au deuxième étage de l’établissement et offre une résidence avec salon, cuisine, salle de bain et plusieurs chambres. Ces chambres sont configurées de manière à permettre aux pères d’y amener leurs enfants. Des modules de jeux sont également accessibles dans la cour arrière.

Pour l’année 2019-2020, 1 473 interventions se sont faites après des ruptures amoureuses. En plus, 80 % des hommes cherchant les services d’aide sont des pères. Selon les différents besoins individuels, l’hébergement peut durer une semaine, un mois ou plus.

Ateliers

Un atelier mobile s’est déplacé dans la région afin d’aller à la rencontre des hommes dans un contexte différent de celui d’une consultation privée. Homme aide Manicouagan propose également un atelier dans le sous-sol de leur établissement.

À l’aide de l’Atelier de Philippe, les hommes sont invités à faire de la menuiserie et à « travailler le bois ». Il s’agit d’une différente porte d’entrée pour les rejoindre contrairement à une rencontre en face à face, qui peut sembler moins naturelle. L’atelier permet donc une relation plus proche entre l’intervenant et l’individu en difficulté.

« Aujourd’hui, on a un ébéniste à temps partiel et un responsable de la menuiserie. Quand on est en train de travailler ou de construire quelque chose, on est souvent d’épaule à épaule. Ça devient plus facile de parler de certaines choses avec ce rapport égalitaire. »

Rappelons qu’Homme aide est un organisme à but non lucratif qui offre plusieurs autres services dont des rencontres de groupes, des rencontres entre pères et des rencontres de couples supervisées par les intervenants. Pour ce faire, l’organisme travaille en collaboration avec de nombreux partenaires financiers, locaux, régionaux et nationaux.

Les organismes comme Homme aide Manicouagan sauvent des vies et la nécessité de leurs interventions ne sera jamais suffisamment soulignée. Vous pouvez contacter Homme aide au 418 589-GARS (4277).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires