La fondatrice de la Famille Myriam Beth’léhem s’est éteinte

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
La fondatrice de la Famille Myriam Beth’léhem s’est éteinte
La fondatrice de la Famille Myriam Beth’léhem, Sœur Jeanne Bizier, est décédée dimanche dernier à l’âge de 97 ans. (Photo : courtoisie)

La fondatrice de la Famille Myriam Beth’léhem, Sœur Jeanne Bizier, s’est éteinte dimanche dernier à l’âge vénérable de 97 ans. La communauté religieuse, dont la maison-mère se trouve à Baie-Comeau, a prospéré sous son égide, comptant aujourd’hui 14 maisons, dont 3 en Europe.

En pleine forme jusqu’à ces derniers temps, Sœur Jeanne a récemment été victime d’un attaque vasculaire cérébral (AVC) qui ont teinté ces derniers jours, a indiqué la servante générale de l’œuvre, Marie Côté, qui se souvient de la religieuse comme d’une « femme de foi, dont l’objectif était de nous conduire vers la sainteté » et qui avait « une exceptionnelle clarté d’esprit ».

« Elle voulait qu’on devienne des saints pour ensuite faire des familles de saints. Elle est partie du baptême pour réaliser la mission de Dieux », a-t-elle enchaîné. « Son accueil chaleureux et son écoute remarquable la définissait aussi. »

Détentrice d’un doctorat en psychoéducation de l’Université d’Ottawa, Sœur Jeanne a amorcé sa vie religieuse chez les Sœurs Servantes du Saint-Cœur-de-Marie, pendant près de 40 ans. Le concile Vatican II et une rencontre avec le pape Paul VI, cette dernière en 1969, a donné l’inspiration à cette Beauceronne d’origine pour fonder la Famille Myriam Beth’léhem en 1979. « Après Vatican II, elle s’est consacrée à nous enseigner une vie de communion », se remémore Mme Côté.

Myriam Beth’léhem a vu le jour dans les locaux de l’Auberge du Roc, « plutôt mal en point », se souvient la servante générale. Sœur Jeanne Bizier est demeurée au sein du gouvernement de la Famille jusqu’en 2002.

Elle est demeurée à Baie-Comeau jusqu’en 2015, année où elle s’est ensuite établie dans une autre maison de l’organisation, celle de Cap-Chat. C’est d’ailleurs à ce dernier endroit qu’elle est décédée.

Au Québec, les autres maisons de la Famille Myriam Beth’léhem se trouvent à Chicoutimi, Lac-au-Saumon, Montréal et Québec. La Saskatchewan et le Nouveau-Brunswick hébergent aussi une institution de l’œuvre. On compte également deux maisons à Haïti et quatre autres en Uruguay, en Belgique, en Pologne et en Russie.

L’organisation regroupe 87 membres internes, regroupés en petits frères, petites sœurs et petits frères prêtres. La Famille compterait également sur le support d’environ 2 000 membres externes, rattachés à l’une ou l’autre des 14 maisons.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Gisele Charette
Gisele Charette
1 mois

J’ai eu la chance que connaître ce dame au cœur si grand . Merci de nous avoir enseigné si belle choses
Mes plus sincère condoléance à toute la famille de Myriam .

Céline Milot
Céline Milot
1 mois

Mes plus sincères condoléances à toute la famille Myriam pour cette grande perte dont j’ai eu l’immense joie de rencontrer cette personne une fois dans ma vie! Merci!