Deux appels de Brian Mulroney pour Samuel

Par Charlotte Paquet 3:00 PM - 01 Décembre 2020
Temps de lecture :

Passionné de politique fédérale, Samuel Blanchet, 14 ans, a eu l’honneur de recevoir deux appels téléphoniques de l’ex-premier ministre du Canada natif de Baie-Comeau, Brian Mulroney.

Samuel Blanchet a 14 ans et de la politique, il en mange! Même si ses plans ont bien le temps de changer, aujourd’hui, il aspire à devenir le bras droit d’un élu ou à se faire élire député ou même premier ministre, qui sait? Mais recevoir deux appels téléphoniques d’un ancien premier ministre du Canada, ça, il n’y avait jamais songé, même dans ses rêves les plus fous.

C’est pourtant ce qui s’est produit, grâce à l’intervention d’un voisin qui, au fait de la passion de Samuel pour la politique, a réclamé l’intervention d’un grand ami de Brian Mulroney auprès de celui-ci.

L’adolescent est encore fébrile lorsqu’il repense à l’ex-premier ministre natif de Baie-Comeau, avec qui il a discuté au bout du fil en septembre dernier. « Je me suis senti surtout honoré qu’il prenne de son temps pour me parler », raconte celui dont l’intérêt personnel pour la politique, principalement sur la scène fédérale, remonte à il y a environ deux ans.

En septembre 2019, un premier appel de l’ancien premier ministre était venu, mais trop surpris, Samuel s’était contenté de répondre par des monosyllabes et d’écouter M. Mulroney lui raconter son enfance à Baie-Comeau et le parcours qui l’a mené à la Chambre des communes à Ottawa.

Comme le jeune homme le confiera au journal Le Manic, c’était un monologue plus qu’autre chose. « J’ai pas dit grand-chose, j’étais vraiment sous le choc. »

Une deuxième chance

Réalisant la chance d’un véritable échange qu’il avait laissé passer, le garçon qui rêve de politique a décidé plusieurs mois plus tard d’envoyer un courriel au bureau de Brian Mulroney avec une série de cinq ou six questions sur des sujets plutôt arides pour le commun des mortels, mais pour lesquels il souhaitait connaître la vision de l’avocat de formation.

On peut penser aux relations Canada-États-Unis aujourd’hui, à son amitié avec l’ex-président américain Ronald Reagan et à son implication dans la libération de Nelson Mandela en Afrique du Sud en 1990.
Samuel s’attendait de recevoir des réponses par écrit à son propre courriel. Mais non! À sa grande surprise, l’ex-premier ministre l’a appelé à nouveau pour lui répondre de vive voix.

Même qu’il a dû s’y prendre à deux reprises pour réussir à lui parler puisque la première, l’adolescent se trouvait au travail. Il occupe un emploi comme aide serveur à l’hôtel Le Manoir. Il apprendra par la suite que c’est dans le même établissement que Brian Mulroney a occupé son premier emploi.

Un message à retenir

S’il y a un grand message que Samuel retient de sa conversation avec l’homme, c’est celui-ci : « Brian Mulroney me l’a dit, ce n’est pas parce que tu viens d’une petite ville que tu vas faire de petites choses. (…) Crois en tes rêves. Peu importe d’où tu viens, n’abandonne jamais ».

Du haut de ses 14 ans, faire son chemin en politique comme député, ministre ou même premier ministre lui sourit. « Je veux aller dans la politique, c’est un rêve », répète-t-il en exprimant son désir d’accomplissement et de changements pour le mieux-être de la population.

Et comme le lui a bien fait comprendre celui qu’il tient en très haute estime, rien n’est impossible!

Partager cet article