Des vaccins contre la COVID-19 dès la semaine prochaine selon le ministre de la Santé

Par Lisianne Tremblay 3:36 PM - 07 Décembre 2020
Temps de lecture :

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, lors du point de presse le 7 décembre.

L’arrivée des premières doses de vaccin pourrait se faire dès la semaine prochaine, si le vaccin créé par Pfizer est homologué par Santé Canada.

Au total, 249 000 doses du vaccin de Pfizer/BioNTech seront expédiées au Canada dès que Santé Canada l’aura approuvé, a annoncé le premier ministre Justin Trudeau. Un total de 2 000 Québécois pourront être vaccinées puisque deux doses sont nécessaires.

« Nous allons commencés par les CHSLD de Québec et de Montréal, explique le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, lors du point de presse le 7 décembre. Entre le 21 décembre et le 4 janvier, nous recevrons 57 boîtes de vaccins pour nos 20 sites, qui seront dispersées parmi les régions administratives du Québec. Quatre sites sont prévus à Montréal et deux dans la Montérégie. Ce sont entre 22 000 et 28 000 personnes qui seront vaccinées. »

C’est une bonne nouvelle, mais le ministre souhaite que les Québécois demeurent prudents en raison de la hausse des hospitalisations et des décès dans la province. « Il ne faut cependant pas avoir un faux sentiment de sécurité puisque le vaccin ne guérit pas les personnes malades. J’aimerais qu’on continue de faire les sacrifices. C’est un marathon, il faut se rendre à l’arrivée, soit au moment où la majorité des Québécois seront vaccinés. »

Deux autres vaccins seront accessibles au début de l’année 2021, développés par Pfizer et Moderna. « Dans les trois premiers mois, nous pourrons vacciner 650 000 personnes, ajoute M. Dubé. Un plan d’intervention a été élaboré pour vacciner un plus grand nombre de personnes. Si nous recevons davantage de doses, nous serons en mesure de vacciner davantage grâce à nos ressources et notre logistique que nous avons pour la vaccination contre l’influenza. Présentement, nous vaccinons 250 000 personnes par semaine contre l’influenza. »

Partager cet article