Samuel Murray dans la cour des grands du racquetball

Photo de Julien-Pierre Desmeules-Paré
Par Julien-Pierre Desmeules-Paré
Samuel Murray dans la cour des grands du racquetball
Samuel Murray était de retour à la compétition après une saison écourtée par la pandémie de COVID-19. (Photo : Kevin Savory)

L’année 2021 s’est bien entamée pour le joueur de racquetball Samuel Murray alors qu’il a remporté la finale en simple, le 10 janvier, du Pro-Am Suivant Consulting du circuit international de racquetball (IRT), une première dans sa carrière.  Cette victoire fait de lui le deuxième Canadien à remporter un tournoi Grand Chelem de l’IRT.

« On dirait que je ne crois pas encore ce qui est arrivé », a lancé l’athlète originaire de Baie-Comeau, en entrevue avec Le Manic.  Murray était de retour à la compétition après une saison écourtée par la pandémie de COVID-19. Ce premier tournoi en près d’un an avait lieu à Lilburn, en banlieue d’Atlanta, et se déroulait du 7 au 10 janvier.

Bien qu’il ait continué son entraînement durant l’année, il était difficile pour lui de savoir comment se passerait son retour au jeu. « Je ne savais pas si mon cardio allait pouvoir en prendre autant que ça, mais finalement j’ai constamment réussi à en donner plus. Je me sentais de mieux en mieux plus le tournoi avançait », a-t-il précisé.

Une victoire enlevante en finale contre le Bolivien Conrrado Moscoso au compte de 15-7, 8-15 et 11-9, lui aura donc permis de mettre la main sur une bourse de 5 000 $ en plus de devenir l’un des rares Canadiens à remporter un événement de catégorie Grand Chelem de l’IRT.

« Durant le tournoi, j’étais juste content qu’on recommence à jouer après plusieurs mois sans compétition », explique l’athlète de 27 ans.

Il termine donc ce tournoi avec une fiche parfaite en simple puisqu’il a vaincu à tour de rôle l’Américain Majeed Shahin, les Mexicains Javier Mar, Daniel De La Rosa et Alejandro Landa, et finalement Moscoso.

Quant à ses matchs en double, Murray et son coéquipier, l’Américain Jake Bredenbeck, ont bien fait en terminant leur parcours en demi-finale alors qu’ils ont plié l’échine en prolongation devant Sudsy Monchik et Alejandro Landa par le pointage de 5-15, 15-12 et 11-3.

Fait à noter, le joueur de racquetball vient d’être nommé le « Featured Player Of the Month » sur le site de l’IRT Tour.

Les plans pour la saison

Avant l’arrivée des mesures pour combattre la pandémie, Samuel Murray avait prévu de passer la saison au complet à se concentrer uniquement sur son sport. Dès le mois de mars, il a été obligé de revoir ses plans.

Comme tout bon athlète professionnel, Murray a essayé de voir les choses du bon côté. « C’était une occasion pour guérir tous mes petits bobos », a-t-il fait valoir.

Le sportif de haut niveau précise qu’il devrait y avoir deux ou trois compétitions d’ici le mois de mai. Les événements de l’IRT sont ensuite en pause pour l’été, mais un tournoi international devrait tout de même avoir lieu. « On espère que les activités vont reprendre normalement au mois de septembre », ajoute-t-il.

Avant de partir pour ce tournoi du Grand chelem, le joueur de racquetball ne savait pas encore si les nouvelles mesures de confinement lui permettraient de revenir en sol canadien sans ennuis. Advienne que pourra, il s’est tout de même lancé. L’histoire a démontré qu’il avait grandement raison de le faire.

« Le couvre-feu a été annoncé juste avant mon départ. J’espérais ne pas être pris pour attendre 14 jours là-bas avant de revenir. Mais j’ai passé des tests et tout est correct », souligne le vainqueur qui doit maintenant se confiner chez lui, à Saint-Hubert.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires