Reconfinement : la nouvelle réalité des artistes

Photo de Julien-Pierre Desmeules-Paré
Par Julien-Pierre Desmeules-Paré
Reconfinement : la nouvelle réalité des artistes
Denis Lepage s’est ajusté à la nouvelle réalité des musiciens avec la diffusion de spectacles en direct sur sa page Facebook. (Photo : Facebook Denis Lepage Country Music)

Les temps sont durs pour les artistes en ces temps de pandémie. Les mesures de distanciation nuisent au contact avec le public ce qui force plusieurs artistes à se réinventer. C’est le cas des artistes de la Manicouagan qui, malgré les inconvénients, ont su tirer leur épingle du jeu.

Depuis presque un an, la population mondiale a vu ses habitudes chamboulées par les mesures sanitaires appliquées dans le but de stopper la pandémie. Plusieurs conséquences négatives sont observées principalement à ce qui a trait aux petites entreprises et chez les travailleurs indépendants que sont les artistes.

Les nouvelles mesures accompagnées d’un couvre-feu n’ont pas surpris les artistes locaux qui avaient déjà vécu le confinement du mois de mars.

« Dès l’annonce des mesures d’hygiène au mois de mars, c’est certain que les spectacles ont été annulés », explique Denis Lepage, musicien et chanteur country. « On a cependant commencé des Facebook « live » et ça jusqu’au mois de mai », ajoute-t-il.

Depuis ce temps, il multiplie les spectacles en direct sur sa page Facebook les samedis soir à 20 h pour le plaisir de tous les amateurs de musique country.

« Il y a beaucoup de monde seul qui nous dise que ça leur faisait du bien nos spectacles. D’ailleurs, pendant nos soirées, on prend les demandes spéciales des gens et on répond à tous les commentaires », précise le musicien, qui explique qu’il faut au moins 25 heures de travail pour préparer un tel spectacle.

« C’est un trois heures de spectacle qui paraissent comme d’une seule heure. Ça nous fait du bien à nous aussi », mentionne M. Lepage.

Artistes peintres

De son côté, l’artiste peintre Dyane Dastous a également fait quelques ajustements pour affronter le nouveau confinement.

« Personnellement, j’avais perdu un peu de motivation avec toute la nouvelle réalité de la COVID. J’ai donc fait une pause comme d’autres puisque mon côté artistique en était affecté », dit-elle.

Cette pause a été salutaire selon Mme Dastous, qui a profité du moment pour observer et analyser les choses dans son environnement. « On accumule et on recommence avec du nouveau bagage. Même en pause, un artiste n’arrête vraiment jamais. »

« Je suis une optimiste, la situation présente est embêtante, mais elle est temporaire », explique-t-elle en précisant que les artistes dont elle fait partie, « on a l’habitude d’être seul pour pratiquer notre art. Le confinement ne nous fait pas ressentir la solitude comme d’autres ».

Malgré le fait que des événements auxquels elle devait participer ont été annulés, Mme Dastous demeure active dans ses projets et invite la population à visiter sa page Facebook ou son site internet pour pouvoir se procurer ses œuvres.

Activités artistiques annulées

En ce qui a trait aux activités culturelles et artistiques de la Ville de Baie-Comeau, plusieurs activités en présentiel ont été annulées.

C’est le cas entre autres du Centre des arts de Baie-Comeau qui prolonge la fermeture de ses portes jusqu’au 8 février inclusivement. Quatre spectacles ont été annulés, soit ceux de Marie-Pierre Arthur, 21, Guillaume Pineault et le Show caché.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires