Andrew Belchamber a hâte d’avoir plus de glace

Photo de Julien-Pierre Desmeules-Paré
Par Julien-Pierre Desmeules-Paré
Andrew Belchamber a hâte d’avoir plus de glace
Andrew Belchamber aura l’occasion de montrer sa valeur alors que le Drakkar entame les matchs prévus dans des environnements protégés (bulles) dès samedi. (Photo : page Facebook Armada de Blainville-Boisbriand)

Le nouvel attaquant du Drakkar de Baie-Comeau, Andrew Belchamber, a participé à sa première séance d’entraînement avec l’équipe lundi. Échangé par l’Armada de Blainville-Boisbriand dans la transaction majeure impliquant le défenseur Christopher Merisier-Ortiz, Belchamber aura l’occasion de montrer sa valeur alors que l’équipe entame les matchs prévus dans des environnements protégés (bulles) dès le samedi 23 janvier.

« C’est certain que ça été un petit choc. Baie-Comeau n’est pas la porte d’à côté », explique d’entrée de jeu l’athlète originaire de Gatineau, choix de quatrième tour de l’Armada en 2019.

Il peut parfois être difficile de changer d’équipe pour les jeunes hockeyeurs, mais Belchamber préfère voir le bon côté des choses. « Avec l’Armada, il n’y avait pas beaucoup d’espace pour les jeunes. Là, je me retrouve dans une équipe en reconstruction. C’est  l’fun, je vais tisser des liens avec de nouveaux joueurs et je vais probablement plus jouer », a précisé le nouveau venu en entrevue avec Le Manic.

Belchamber estime qu’il pourra apporter beaucoup à l’équipe puisqu’ il est un joueur « capable d’amener de la vitesse et de finir ses mises en échec. J’ai une bonne vision offensive et je suis également capable de jouer défensivement », souligne-t-il.

Notons que même s’il était utilisé à l’aile par l’Armada, le hockeyeur de 17 ans se dit avant tout un centre naturel.

Tel un vrai professionnel, Andrew Belchamber semble ne pas ressentir de pression supplémentaire provoquée par la pandémie de COVID-19 et les mesures de confinement. « Il n’y a pas beaucoup de changement, car que je sois ici ou ailleurs, je ne pourrais pas voir ma famille de toute façon. Moi, ma passion c’est le hockey. Je ferais n’importe quoi pour jouer », explique-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires