Un jeune nageur redonne au suivant

Par Charlotte Paquet 6:00 AM - 04 février 2021
Temps de lecture :

Grâce à l’initiative de Loïc Rousseau, deux jeunes enfants pourront suivre gratuitement des cours de natation avec Les Aquanautes pendant un an et un troisième recevra un rabais sur son inscription. Photos courtoisie

Loïc Rousseau est un passionné de natation, membre du club Les Aquanautes. Pour son projet personnel de fin d’études, il caressait le rêve d’offrir à quelques enfants de familles moins nanties la chance de suivre des cours de natation et grâce à une campagne de sociofinancement, son souhait sera exaucé.

« Je voulais aider deux à trois jeunes en leur permettant de nager pendant une session ou même une année complète », raconte l’étudiant de 17 ans, finissant au Programme d’éducation intermédiaire (PEI) de l’école secondaire Serge-Bouchard à Baie-Comeau.

Sauveteur et entraîneur de natation, Loïc connaît bien l’importance de savoir nager. « Pour moi, l’apprentissage de la nage, c’est très important pour des jeunes », insiste-t-il.

Le 24 décembre, il a lancé sa campagne de financement sur la plateforme GoFundMe et le 15 janvier, son objectif de 1 000 $ était atteint grâce aux contributions de 38 donateurs, dont plusieurs personnes évoluant dans le milieu de la natation.

Cette somme lui permettra d’offrir à deux jeunes une année de cours avec Les Aquanautes, en plus d’un rabais pour l’inscription d’un troisième jeune.

Deux fillettes âgées de 5 et 7 ans ont été recrutées par l’entremise de l’Accueil Marie-de-L’Incarnation. Un troisième jeune le sera sous peu grâce à l’organisme Homme aide Manicouagan, que Loïc doit contacter incessamment.

Voir l’effet

Ce n’est pas la première fois qu’une campagne de financement est au cœur du projet personnel d’un étudiant au PEI, mais c’est la première qui cible des cours de natation.

Sans rien vouloir enlever aux causes embrassées par le passé, Loïc explique : « Je voulais que ça aille chez nous à Baie-Comeau et voir l’effet que ça pourrait avoir sur notre communauté. »

Et cet effet, rien ne dit qu’il ne le verra pas de plus près encore puisqu’il pourrait, qui sait, avoir la chance d’entraîner les enfants sélectionnés. « J’aimerais vraiment ça pouvoir les coacher », assure-t-il d’un ton sans équivoque.

L’étudiant au PEI avoue considérer les Aquanautes un peu comme sa deuxième famille. Il rend d’ailleurs hommage à son entraîneuse, Sylvie Letarte, affirmant que le rôle qu’elle a joué dans sa vie va bien au-delà de la natation.

Partager cet article