Un bénéfice net de 87 M$ pour PFR au premier trimestre de 2021

Par Charlotte Paquet 5:45 PM - 29 avril 2021
Temps de lecture :

Produits forestiers Résolu vient d’annoncer un bénéfice net de 87 M$ pour le premier trimestre de 2021. L’excellente performance du secteur des produits du bois y est pour beaucoup.

La performance exceptionnelle du secteur du bois d’œuvre a permis à Produits forestiers Résolu (PFR) de déclarer un bénéfice net de 87 M$ pour le premier trimestre de 2021, comparativement à une perte de 1 M$ pour la même période en 2020.

L’adage qui dit que quand la construction va tout va semble s’appliquer à merveille à l’industriel forestier. Sa scierie de Pointe-aux-Outardes fonctionne à plein régime. En revanche, la fermeture de sa papetière de Baie-Comeau, décrétée le 28 mars 2020 en raison de la pandémie, est aujourd’hui considérée d’une durée indéterminée. Jusqu’à la fin de 2020, PFR parlait plutôt d’une fermeture temporaire.

« Il s’agit d’un excellent trimestre pour notre secteur Produits du bois, solide et en pleine croissance, car l’envolée du marché du bois d’œuvre s’est poursuivie », a souligné Rémi G. Lalonde, président et chef de la direction, dans un communiqué émis à la suite du dévoilement des résultats financiers du dernier trimestre, qui s’est fait ce jeudi.

De façon générale, les ventes de PFR ont atteint 873 M$, en hausse de 184 M$ par rapport au premier trimestre de l’an passé.

Les résultats consolidés montrent un bénéfice d’exploitation de 177 M$ contre 4 M$ au quatrième trimestre de 2020. « Les résultats d’exploitation du quatrième trimestre avaient été défavorisés par des charges hors trésorerie liées à la fermeture temporaire des usines de papier journal de Baie-Comeau et d’Amos (Québec) (80 M$), neutralisées en partie par un crédit de 10 M$ obtenu en vertu du programme de Subvention salariale d’urgence du Canada (ou la « SSUC ») », indique l’entreprise.

Ce crédit, précise-t-elle, était fondé sur l’effondrement des produits tirés des secteurs de la pâte et du papier en raison de la pandémie.

Par secteur

Si le secteur des produits du bois a connu un important bénéfice d’exploitation de 221 M$, une hausse de 93 M$ par rapport au plus récent trimestre, et celui de la pâte commerciale de 4 M$, une amélioration de 8 M$, il en va tout autrement pour les volets du papier tissu et du papier.

Du côté du papier tissu, PFR a encaissé une perte de 2 M$, contre une perte de 3 M$ au quatrième trimestre de 2020. Les derniers résultats sont cependant teintés des coûts de 1 M$ pour l’accroissement des activités d’une activité de transformation acquise récemment au Maryland.

Là où la situation est la plus inquiétante, ça demeure le secteur papier. Une perte d’exploitation de 24 M$ a été enregistrée pour le trimestre. C’est 5 M$ de plus qu’au dernier trimestre de 2020.

Perspectives

Le grand patron de PFR entrevoit une poursuite de la croissance dans le secteur des produits du bois, en raison de « la tendance à la hausse des mises en chantier aux États-Unis, de la vigueur des activités de réparation et de rénovation et de notre carnet de commandes bien garni ».

De plus, des pressions sur les prix et le volume pourraient marquer le deuxième trimestre dans le secteur du papier tissu.

Enfin, M. Lalonde dit s’attendre à une amélioration dans les secteurs de la pâte et du papier.

Partager cet article