Maison en Gros s’installera aux Galeries Baie-Comeau

Par Charlotte Paquet 3:00 PM - 02 juin 2021
Temps de lecture :

La bannière Maison en Gros s’installera bientôt aux Galeries Baie-Comeau. Les travaux de démolition se poursuivent dans les locaux libérés.

La bannière Maison en Gros fera bientôt son entrée sur la Côte-Nord en installant ses pénates aux Galeries Baie-Comeau.

L’information circulait depuis plusieurs semaines déjà sur les intentions du centre commercial de reprendre possession de plusieurs locaux voisins, mais la raison derrière tout ça n’avait pas encore été dévoilée jusque là.

« C’est une très bonne nouvelle. Ça va permettre aux gens de revisiter les Galeries Baie-Comeau pour ceux que ça fait longtemps qu’ils ne sont pas venus. Ça va être un magasin à découvrir », précise Karine Dubé, directrice des Galeries Baie-Comeau.

« C’est comme un entrepôt. Le plancher est en béton et le plafond à l’air libre », poursuit Mme Dubé, pour expliquer le concept. Les consommateurs y trouveront une gamme étendue de marchandises pour l’intérieur et l’extérieur de leur chez-soi.

Des locaux libérés

La partie avant des Galeries Baie-Comeau située entre la porte du centre, près de la SAQ, et celle à l’ouest, près de Rossy, a été pratiquement libérée au complet de ses occupants pour accueillir le nouveau magasin à grande surface.
Deux commerces ont choisi de fermer leurs portes définitivement, le Kiki café et la boutique Hangar-29. Les bureaux administratifs du centre commercial ont été relocalisés dans un local vacant. La clinique d’esthétique Signé Madame conserve son espace locatif.

Entrepris à la mi-mai, les travaux de démolition du vaste secteur ciblé avancent à grands pas. Les différentes étapes de construction et d’aménagement suivront. L’ouverture de la première Maison en Gros en sol nord-côtier pourrait se faire d’ici à la fin de l’été.

Une vingtaine de magasins de cette bannière sont en activité au Québec, dont l’un à Rimouski. Maison en Gros est une division de la chaîne Hart.

Des efforts

L’arrivée de la nouvelle bannière et le déménagement des bureaux administratifs font que le nombre de locaux disponibles est de moins en moins élevé, se réjouit la directrice.

« Je travaille fort pour faire rentrer un nouveau restaurateur, mais en temps de COVID, ce n’est pas évident. Je travaille fort aussi pour une boutique de vêtements », précise Karine Dubé.

Partager cet article