Action-Chômage interpelle les candidats fédéraux sur la réforme de l’assurance-emploi

Par Johannie Gaudreault 10:23 AM - 01 septembre 2021
Temps de lecture :

En point de presse le 1er septembre à Tadoussac, l’alliance interprovinciale interpelle les candidats et chefs de partis en course pour les élections fédérales sur le sujet de l’assurance-emploi.

En point de presse le 1er septembre à Tadoussac, l’alliance interprovinciale constituée de groupes de chômeurs et de syndicats de l’est du Canada, dont fait partie Action-Chômage Côte-Nord, interpelle les candidats et chefs de partis en course aux élections fédérales afin qu’ils se prononcent sur la nécessité de réformer la Loi sur l’assurance-emploi.

Pour l’alliance interprovinciale, il est inconcevable que la question de l’assurance-emploi n’ait pas été abordée par aucun des partis politiques jusqu’à maintenant « alors que la pandémie a révélé les lacunes de ce programme et la nécessite de le réformer », indique la coordonnatrice d’Action-Chômage Côte-Nord, Line Sirois.

« Les membres de l’alliance interprovinciale réclament de leurs candidats qu’ils prononcent sur le sujet et que ce dernier fasse partie du programme de campagne des chefs de leur parti », poursuit Mme Sirois.

Selon l’alliance, les différentes aides gouvernementales adoptées à la pièce par le gouvernement Trudeau dès le début de la pandémie ont permis de colmater les brèches du régime d’assurance-emploi.

« Ces aides ont été essentielles pour de nombreux Canadiens qui ont vu leur revenu disparaître du jour au lendemain, estime Line Sirois. Si le régime d’assurance-emploi du Canada avait été digne de ce nom, il aurait cependant pu à lui seul venir en aide à tous ceux dans le besoin. »

L’alliance interprovinciale compte poursuivre tout au long de la campagne électorale sa mobilisation afin que la réforme de l’assurance-emploi soit sur toutes les lèvres.

« Cette réforme doit avoir lieu! Il est temps de passer à l’action et de cesser d’en repousser l’échéance en annonçant de perpétuelles consultations. Le régime d’assurance-emploi doit répondre aux besoins des travailleurs de notre époque. La réforme doit prendre forme », de clamer la coordonnatrice.

Notons que la conférence de presse avait lieu simultanément au Québec et dans les Maritimes. Mme Sirois était accompagnée de Guillaume Tremblay (CSN), Pascal Langlois (FTQ), Michel Savard (Table des groupes populaires de la Côte-Nord), Charles Breton, maire de Tadoussac, Micheline Anctil, préfète de la MRC de La Haute-Côte-Nord et Paryse Deschênes, entrepreneure de Tadoussac.

Avec Shirley Kennedy

Partager cet article